/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: le Concorde de nouveau converti en centre de convalescence

COVID-19: le Concorde de nouveau converti en centre de convalescence
Photo d'archives, Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

Le centre de convalescence de Grande Allée pour les patients positifs à la COVID-19, déployé dans les locaux de l’hôtel Le Concorde, sera de nouveau en service, a confirmé aujourd'hui le CIUSSS de la Capitale-Nationale.

• À lire aussi: 5e vague: Legault refuse de convoquer d’urgence l’Assemblée nationale

La date exacte de remise en activité n’est pas encore déterminée, mais celle-ci devrait être connue sous peu. Les patients, qui seront accueillis sur deux étages, proviendront des milieux d’hébergement, comme les ressources intermédiaires, les résidences privées pour aînés, les résidences de type familial et les CHSLD, ainsi que de l’urgence hospitalière.

« Deux étages de l’immeuble du Concorde seront réservés pour les personnes positives ayant des comportements d’errance ou des comportements qui ne permettent pas de les maintenir dans leurs milieux, et qui ne nécessitent pas d’hospitalisation », précise Mélanie Otis, porte-parole au CIUSSS de la Capitale-Nationale (CIUSSS-CN). 

Une soixantaine d’employés

Pour l’heure, le centre de convalescence pourra accueillir 29 patients. Près d’une soixantaine d’employés pourraient y travailler. 

« Principalement [du personnel infirmier], des professionnels de la réadaptation, des aides de services et des préposés aux bénéficiaires », ajoute la porte-parole. 

Ce centre de convalescence (CDC) avait fait énormément jaser, alors que des employés avaient dénoncé les conditions inhumaines dans lesquelles certains patients se sont retrouvés. Ils dénonçaient également une trop grande exposition aux risques de contamination et la surcharge de travail causée par l’absence d’employés qui avaient été contaminés par le virus. 

Le CIUSSS-CN a par la suite apporté des modifications au site non traditionnel de soins pour diminuer les risques de contamination. 

Mme Otis assure que les CDC sont sécuritaires et permettent d’éviter la propagation et des éclosions, en isolant rapidement les personnes positives. 

« Ces centres contribuent également à donner aux établissements de santé des leviers importants pour conserver une capacité hospitalière adéquate », fait-elle valoir. 

Quatrième sur le territoire

Le CDC de la Grande Allée est le quatrième à être mis en place au cours des dernières semaines sur le territoire de la Capitale-Nationale.

Depuis la fin décembre, le centre de convalescence de l’Armée du Salut accueille la clientèle itinérante et celui de Saint-Augustin s’occupe des patients de milieux d’hébergement dans la communauté et également de l’urgence hospitalière. 

Le 1er janvier, le centre de convalescence Lapierre, consacré aux usagers ayant une déficience intellectuelle, un trouble du spectre de l’autisme ou une déficience physique, a été remis en service. 

À VOIR AUSSI  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.