/news/green
Navigation

Un astéroïde potentiellement dangereux passera près de la Terre

Coup d'oeil sur cet article

Un astéroïde «potentiellement dangereux» passera «tout près de la Terre» la semaine prochaine, suscitant un vif intérêt dans la communauté scientifique et parmi les observateurs du ciel.

• À lire aussi: Le bouclier thermique du télescope James Webb déployé, étape cruciale de la mission

«Ce caillou de 1 km de large va passer à environ cinq distances lunaires de nous [1,93 million de kilomètres], donc, il y a amplement d’espace», assure Nathalie Ouellette, astrophysicienne à l’Université de Montréal, en entrevue à Québec Matin

D'une longueur d'un kilomètre (3280 pieds), l’astéroïde 7482 (1994 PC1) fait environ deux fois et demie la hauteur de l'Empire State Building et a été classé «astéroïde potentiellement dangereux» en raison de sa taille et de ses visites rapprochées régulières.

«Heureusement, on connaît son orbite depuis plusieurs décennies et on sait qu’il n’y a pas de danger d’impact», ajoute Mme Ouellette. 

Néanmoins, l'écrasement sur Terre d’un astéroïde d’une telle taille n’est pas impossible et survient une fois tous les 600 000 ans, selon les experts. 

«Si c’était pour arriver, ce serait vraiment catastrophique. Pas à un niveau d’extinction globale, mais certainement pour l’environnement aux alentours du cratère, ce serait catastrophique.»

Mission-test

Ce type de menace est pris très au sérieux par la NASA, qui a lancé le projet DART en projetant un vaisseau à 24 000 km/h contre un astéroïde. Elle espère en modifier la trajectoire et ainsi préparer l'humanité à se protéger d'une éventuelle collision. Le vaisseau devrait atteindre un astéroïde en septembre. 

Actuellement, les experts estiment qu'ils n'ont connaissance que de 40% des astéroïdes mesurant 140 mètres et plus – ceux dont l'écrasement pourrait dévaster une région entière –, la majorité restant encore à découvrir.

L’astéroïde 7482 (1994 PC1) se rapprochera le plus de notre planète le 18 janvier en fin de journée et sera visible avec un télescope doté d'une lentille d’environ six pouces. 

***Voyez l’entrevue intégrale avec Nathalie Ouellette dans la vidéo ci-dessus.***

À VOIR AUSSI 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.