/sports/opinion/columnists
Navigation

La sécurité avant tout!

Coup d'oeil sur cet article

La pêche blanche est un loisir très plaisant. Il faut toutefois savoir et se rappeler que circuler sur la glace comporte son lot de risques. 

Au Québec, chaque année, il y a en moyenne sept personnes qui perdent la vie à la suite d’activités pratiquées sur la glace d’un cours d’eau. Parmi ces victimes, il y a évidemment quelques pêcheurs.

Je me suis récemment entretenu avec le spécialiste David Vadnais. Voici l’essentiel de ses propos pour vous aider à vous déplacer de façon sécuritaire sur la croûte gelée et pour éviter de malheureux accidents.

Connaître l’épaisseur

Aucune glace n’est totalement sécuritaire à 100 %. Vous devez toujours tenir compte de son épaisseur avant de vous aventurer sur un cours d’eau. Selon la charte de la société de sauvetage du Québec, vous pouvez vous déplacer à pied, pour pêcher par exemple, lorsque la glace a une épaisseur de 7 cm (4 po), en VTT ou en motoneige, quand elle a 12 cm (6 po), en automobile, il ne faut même pas y penser avant qu’elle n’atteigne 20 à 30 cm (8 à 12 po). Pour ce qui est d’un camion de poids moyen, l’épaisseur doit avoir 30 à 38 cm (12 à 15 po). En vous servant d’une tarière, vous devez percer quelques trous à différents endroits et mesurer l’épaisseur de la glace. Si la couche glacée a 7 cm (3 po) et moins, ne soyez pas téméraire. Faites demi-tour et revenez vers la berge.

Une bonne observation

Avant d’embarquer sur la glace, souvenez-vous que sa teinte en dit long ! Si vous apercevez une glace bleue et transparente, celle-ci est généralement très résistante. La glace blanche ou de neige contient normalement un pourcentage d’air élevé. Si elle est opaque, elle sera quasiment aussi solide que la bleue. Enfin, lorsqu’elle est grise ou de couleur très foncée, il est extrêmement dangereux de s’y aventurer. Habituellement, on observe ce phénomène à la fonte printanière lorsqu’elle est affaiblie par l’eau infiltrée et par la détérioration causée par les conditions météorologiques. 

En fonction des plans d’eau, sachez que si vous vous dirigez sur une rivière, il faut prendre en considération que la glace peut être amincie si un courant est omniprésent. Les conditions se dégradent encore plus à la suite de quelques jours de pluie. Pour leur part, les lacs profonds tardent normalement à geler à cause du phénomène du brassage automnal au cours duquel l’eau chaude des profondeurs remonte à la surface durant plusieurs semaines pour ne durcir que plus tard. 

En plus, il faut toujours considérer l’épaisseur de la neige sur la glace. L’abondance de flocons isole la couche glacée du cours d’eau et empêche le froid de bien la pénétrer pour la faire épaissir. 

Outils de prospection

David Vadnais se sert d’un outil comme le Ice Scout pour s’assurer que la glace a bel et bien une épaisseur sécuritaire pour le supporter lors de ses déplacements.
Photo courtoisie
David Vadnais se sert d’un outil comme le Ice Scout pour s’assurer que la glace a bel et bien une épaisseur sécuritaire pour le supporter lors de ses déplacements.

Pour vous déplacer en toute sécurité, M. Vadnais recommande d’utiliser un ciseau à glace. Cet outil sert à frapper la surface gelée avec force lors de vos déplacements afin de vérifier sa solidité. Si le ciseau à glace transperce la croûte, faites demi-tour, car celle-ci a probablement moins de 5 cm (2 po). Il est important de frapper régulièrement afin de marcher en toute quiétude. David se sert d’un nouvel outil de prospection qui se nomme Jiffy Ice Scout. Cette vrille d’un diamètre de 2 1⁄2 po est conçue pour percer et mesurer rapidement l’épaisseur de la glace. Une échelle de couleurs avec une unité de mesure en pouce indique visuellement l’épaisseur. D’une longueur totale de 35 po et d’un diamètre de mèche de 3/8, elle s’adapte facilement à toutes les perceuses de construction sans fil.  

Équipements de sauvetage

Lorsque vous taquinez les poissons dans un centre de pêche, le propriétaire vérifie et assure la sécurité de ses clients. Toutefois, si vous préférez pêcher par vos propres moyens et partir à l’aventure, ayez toujours à portée de la main des pics à glace. En cas de chute à l’eau, vous pourrez vous hisser plus aisément sur la glace. Aussi, ayez toujours une corde de prévention dans votre traîneau. En plus de servir dans diverses situations, elle pourrait vous aider à extirper une personne tombée à l’eau. Enfin, pour un maximum de sécurité, l’expert interrogé recommande de porter un ensemble flottant conçu pour la pêche blanche. Ce type de vêtement est très chaud et en cas de bris de la glace, il pourrait vraiment vous sauver la peau ! 

Bonne saison et soyez prudents !

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.