/weekend
Navigation

Un début d’année grinçant avec Voivod

Coup d'oeil sur cet article

Actualité oblige, 2022 a des airs de période supplémentaire pour l’année précédente et, malheureusement, le positivisme s’estompe alors que de plus en plus de salles de spectacles repoussent des événements. Certains artistes — dont le combo rock américain Diet Cig, par exemple — abandonnent tout simplement les tournées prévues (déjà retardées par les premières vagues de la pandémie) tant l’incertitude demeure.

Voivod  

Photo courtoisie

★★★★

Paranormalium

En 2022, ça passe ou ça casse pour plusieurs institutions musicales et, justement, le projet metal culte Voivod ne perd pas de temps pour lancer l’année avec Paranormalium, un brûlot tiré de leur 15e album – Synchro Anarchy – à venir le 11 février. 

Moins dystopique, plus réaliste

Le communiqué accompagnant le morceau rapporte des propos du guitariste Daniel « Chewy » Mongrain indiquant que Paranormalium compte parmi les pièces les plus lourdes et complexes de cet album rassemblant neuf nouvelles compositions. Bien qu’il soit, en effet, étriqué et chargé à bloc, le hit en devenir est quand même accessible aux amateurs de metal en dilettante (dont moi, bien sûr). Comme toujours, les fans de rock prog vont également adorer. 

Le plus surprenant demeure toutefois les paroles signées Denis « Snake » Bélanger. Bien que Voivod carbure à la science-fiction depuis toujours, le texte de Paranormalium se rapproche dangereusement de notre réalité en abordant, notamment, l’infiltration des pixels dans toutes les sphères et la surdose d’opinions nous assommant au quotidien.

Et si, pendant tout ce temps, Voivod, tentait de nous prévenir ? Et si Bélanger était un voyageur du futur ? L’année en cours étant déjà si absurde, j’en serais à peine surpris.

Father John Misty  

Photo courtoisie

★★★

Funny Girl

Près de quatre années après la parution de l’excellent God’s Favorite Customer (qui, lui, était précédé par l’incroyable Pure Comedy [2017]), le ténébreux ménestrel prépare le terrain pour Chloë and the Next 20th Century, cinquième LP qui devrait être dévoilé le 8 avril. Bien que l’artiste ait déjà confirmé au NME que ses albums pré-God’s Favorite Customer étaient prétentieux, celui-ci semble revenir sur ses propos tant l’extrait Funny Girl, disponible depuis cette semaine, abonde dans la pop orchestrale, voire cinématographique. Un beau délire à venir, on l’espère !

RuPaul  

Photo courtoisie

★★★ 1/2

MAMARU

L’icône entame l’année sur les chapeaux de roues en inaugurant une 14e saison de sa compétition à succès RuPaul’s Drag Race et en dévoilant un 14e (eh oui) album en carrière du même coup. Carburant à la musique dance, la queen des drags surprend également en surfant des vagues (rap du moment sur Blame It on the Edit, kpop sur Smile et j’en passe) et, mieux encore, s’en tirant avec brio. Sans connaître le personnage, c’est fromagé à souhait, j’en conviens, mais pour les autres, c’est un péché particulièrement mignon.

A Wilhelm Scream  

Photo courtoisie

★★★

Be One To No One

La fierté punk hardcore du Massachusetts se manifeste finalement après un silence de huit années déjà. Le LP, Lose Your Delusion, devrait paraître bientôt et pourrait bien être le dernier du projet actif depuis 20 ans. Sans nécessairement jeter l’éponge, c’est du moins l’état d’esprit dans lequel A Wilhelm Scream s’est mis avant d’endisquer. À en croire ce premier simple, ça sera nickel côté musique, mais le chanteur Nuno Pereira peine à suivre la cadence. Croisons les doigts.

COUP DE ❤  

David Campana  

★★★★

AFTER 3AM

Cadeau des Fêtes pour ses fans ou stratégie particulière ? Le rappeur et chanteur R&B dévoilait le 24 décembre dernier ce troisième volet d’une série de sept maxis thématique inspiré du « dealer de love », un nouvel alter ego pour l’artiste local. On y retrouve quatre pièces flirtant également de sous-genres rap comme le drill, le cloud et le trap. Le tout demeure toutefois très pop et plaira, notamment, aux amateurs de The Weeknd. Vivement la suite, bref.