/lifestyle/books
Navigation

«Un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle» – Proverbe africain

80, 90, 100 à l’heure !
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Commencer la nouvelle année avec un livre rempli d’espoir, que demander de mieux ? Ils sont 14, 14 octogénaires et nonagénaires à se raconter devant les journalistes Judith Lachapelle et Alexandre Sirois, à parler de leurs expériences passées, mais aussi de leur présent, car, en dépit de leur âge avancé, ces 14 personnalités sont toujours actives dans leur milieu respectif.

Il y a le sociologue Guy Rocher, 97 ans, un des grands artisans de la Révolution tranquille et qui intervient fréquemment dans nos débats de société, entre autres sur la question de la laïcité ; l’auteure Janette Bertrand, 97 ans, qui n’a jamais eu peur de se mouiller pour défendre ses positions, entre autres en ce qui concerne l’égalité homme femme ; le romancier, essayiste et éditeur Jacques Godbout, 87 ans, qui n’a jamais craint la polémique et pionnier de la laïcité au Québec ; la peintre, danseuse et chorégraphe Françoise Sullivan, 98 ans, signataire du manifeste Refus global en 1948 et « qui peint encore presque tous les jours » ; l’historien intarissable Denis Vaugeois, 86 ans, cofondateur des éditions du Boréal, ministre des Affaires culturelles sous le deuxième gouvernement péquiste de René Lévesque et grand spécialiste des questions autochtones ; l’enseignante, directrice d’école et ancienne chef de la communauté de Pessamit, Marcelline Picard, 80 ans ; l’auteur et professeur spécialisé en administration Henry Mintzberg, 86 ans, qui a escaladé deux fois le mont Blanc ; la médaillée olympique en ski alpin Lucile Wheeler, toujours en forme sur ses deux skis à 86 ans ; l’électricien et entrepreneur Claude Gagnon, 80 ans, toujours prêt à conseiller ceux qui veulent lancer leur propre entreprise ; la comédienne Béatrice Picard, 92 ans, qu’on a vue au théâtre et dans de nombreux téléromans ; le professeur et scientifique spécialisé en neuroendocrinologie Michel Chrétien, 85 ans ; la comédienne, metteure en scène et directrice du théâtre du Rideau Vert Denise Filiatrault, 90 ans, toujours prête à défendre ses choix culturels ; l’astrophysicien, écologiste et auteur Hubert Reeves, 89 ans, s’abreuvant encore et toujours à cette fontaine de Jouvence qu’est la curiosité, et la romancière et dramaturge Antonine Maillet, 92 ans, prix Goncourt pour son roman Pélagie-la-Charrette en 1979. 

Un dénominateur commun : ces 14 personnalités n’ont rien du caricatural joueur de bingo qui peuple les mouroirs que sont devenus les CHSLD au Québec. S’investir dans plusieurs projets, ça empêche de prendre des pilules, dit l’un de ces 14 sages. 

Et des sages, nous en aurons bientôt à ne plus savoir quoi en faire, car « le Québec est une société qui vieillit à une vitesse fulgurante ». Selon l’Institut national de santé publique du Québec, en 2031, il y aura, au Québec, une personne sur quatre âgée de plus de 65 ans, et ces aînés vivent maintenant de plus en plus longtemps.

Bannir l’âgisme à jamais

Justement, disent les deux auteurs, il faut redonner ses lettres de noblesse à la vieillesse et bannir à jamais l’âgisme, qui est loin d’être une vue de l’esprit malheureusement. 

Pour sa part, Guy Rocher estime qu’« un forum de réflexion sur la vieillesse s’impose au Québec. Parce qu’il faut selon lui changer d’attitude à l’égard des personnes âgées, et, entre autres, cesser de croire qu’elles “sont nécessairement dépassées” ». Et le temps presse, comme nous l’indiquent les récentes données démographiques.

Que vous soyez dans la vingtaine ou dans la cinquantaine, sachez que cet ouvrage éclairant s’adresse à vous également, car vous atteindrez très certainement cette fourchette d’âge entre 80 et 100 ans et vous apprécierez alors qu’on vous respecte et qu’on valorise votre expérience et vos connaissances.

C’est le souhait qu’ont exprimé les auteurs au terme de leurs 14 entretiens : « Nous avons besoin d’être rassurés. De savoir qu’il est possible d’être en forme, curieux, vif, brillant, allumé et resplendissant de bonheur après son 80e anniversaire. Ou mieux encore, son 90e. Et vous savez quoi ? À l’issue de nos 14 entretiens, nous en sommes maintenant persuadés ! »