/entertainment/tv
Navigation

Orphée Ladouceur-Nguyen: de «Nuit blanche» à la plateforme Netflix

La comédienne apparaît dans le film «Brazen»

Orphée Ladouceur-Nguyen
Photo courtoisie Le personnage d’Orphée Ladouceur-Nguyen tombe entre les griffes d’un tueur en série dans Brazen.

Coup d'oeil sur cet article

La Québécoise Orphée Ladouceur-Nguyen donne la réplique à Alyssa Milano dans le thriller américain Brazen, débarqué sur Netflix aujourd’hui. 

Dans cette adaptation du roman Brazen Virtue de Nora Roberts, une auteure de polars (Alyssa Milano) vient prêter main-forte à l’escouade de police chargée d’enquêter sur le meurtre sordide de sa sœur. 

Orphée Ladouceur-Nguyen y incarne quant à elle une femme offrant ses services de dominatrice virtuelle sur le web qui tombera à son tour entre les griffes du meurtrier. 

« Avec goût »

La Québécoise ne le cache pas : elle a hésité avant de faire une place à Brazen (ou L’emprise du vice, en français) dans son agenda. Car le propos du film aurait facilement pu donner lieu à des scènes racoleuses, voire vulgaires, puisqu’il met en scène un tueur en série qui cible des travailleuses du sexe. 

C’est toutefois la forte présence féminine dans des positions d’autorité sur le plateau – que ce soit la réalisatrice Monika Mitchell, l’actrice et productrice Alyssa Milano ou encore la coordonnatrice de cascades Sharlène Royer – qui l’a rassurée à cet effet. 

« Jouer une dominatrice et me dénuder gratuitement, ça ne m’intéressait pas du tout. Ce n’est pas le genre de rôles qui m’allume ; moi j’aime les rôles de femmes fortes », avance Orphée Ladouceur-Nguyen en entretien au Journal

« Mais j’ai vite été mise en confiance par toutes ces femmes qui allaient travailler autour de moi. Tout est fait avec beaucoup de goût et de respect. Et j’ai eu mon mot à dire autant pour les costumes que les scènes d’action », poursuit-elle. 

À Vancouver

Le tournage s’est déroulé il y a près d’un an, à Vancouver, où Orphée Ladouceur-Nguyen réside désormais. Elle y œuvre depuis autant à titre de comédienne que de cascadeuse, son nom étant apparu au générique des séries Arrow, Altered Carbon et Titans, pour ne nommer que celles-ci. 

Mais même si elle a quitté sa métropole natale, celle-ci n’est jamais bien loin derrière la comédienne qui rentre régulièrement au bercail pour diverses productions québécoises. On l’a ainsi vue récemment dans le feuilleton Nuit blanche, sur les ondes d’ICI Radio-Canada. 


► Brazen est désormais disponible sur Netflix.

 

À surveiller demain  

DUR À CUIRE, L’HISTOIRE DE BOB PROBERT

Portrait intimiste du dur à cuire de la Ligne nationale de hockey (LNH) Bob Probert à l’aide d’entrevues avec ses proches, ses coéquipiers et ses rivaux. Avec la participation de Chris Chelios, Don Cherry, Tie Domi et Jeremy Roenick, notamment.

TVA Sports / 17 h


LA TOUR

Patrick Huard accueille chez lui Marc-André Grondin et Widemir Normil pour parler de legs.

TVA / 19 h


L’INDICE MC$WEEN

Pierre-Yves McSween
Photo courtoisie
Pierre-Yves McSween

Pierre-Yves fait enquête sur le radon et les différents frais que ce gaz engendre. On parle aussi d’une clause rendant le divorce rapide entre associés. 

Télé-Québec / 19 h 30


PORTRAIT-ROBOT

Pour le deuxième épisode, l’Unité des enquêtes recherche le suspect de l’enlèvement de Romane et d’Audrey. Des personnes d’intérêt passent en interrogatoire.

TVA / 21 h

À voir aussi