/news/coronavirus
Navigation

Employés infectés: la situation s’améliore à la Ville de Québec

Employés infectés: la situation s’améliore à la Ville de Québec
Photo d'archives, Stevens Leblanc

Coup d'oeil sur cet article

Le nombre d’employés infectés à la COVID-19 est en baisse à la Ville de Québec. L’amélioration du bilan, dans les derniers jours, permet à l’administration Marchand de croire qu’il n’y aura aucun bris de service à la population.

• À lire aussi: Boulevard Pierre-Bertrand: fausse alerte près de la Défense nationale

• À lire aussi: Meurtre près de la Pyramide de Sainte-Foy: la police diffuse un portrait-robot

«Je vous dirais que cette semaine, de notre côté à la Ville, on a une bonne nouvelle. On a une réduction de cas de COVID chez nos employés», a confirmé en point de presse Isabelle Dubois, coordonnatrice de la sécurité civile à la Ville de Québec.  

«On a 128 cas. La dernière fois que je vous avais parlé (la semaine précédente), on était autour de 180. On le surveille chaque jour. Pour l’instant, on n’a pas de bris de service. Tout fonctionne bien. On est en mesure d’opérer l’ensemble des activités», a-t-elle indiqué.  

La semaine dernière, près de 10 % du personnel du service de police et du service incendie était touché par le virus (cas confirmé ou isolement préventif). À l’heure actuelle, on dénombre 43 absents au SPVQ (incluant 20 cas confirmés). Chez les pompiers, 37 ont un diagnostic positif sur un total de 49 membres du service confinés à la maison.  

«Ce qu’on surveille de près, c’est notre personnel en bibliothèques mais on est en mesure d’offrir tous les services. C’est un service en contact direct avec la population alors oui, il y a eu quelques absences mais rien qui justifie de fermer ou de rediriger les citoyens», a précisé Mme Dubois.  

Aide aux commerçants

La Ville de Québec a par ailleurs fait un nouveau bilan de l’aide allouée aux commerçants depuis le début de la pandémie. Elle a traité 1 474 dossiers de financement jusqu’à présent, totalisant plus de 71 M$.  

Précisons que la majeure partie de cette somme a été versée par le gouvernement provincial via différents programmes d’aide d’urgence, sous forme de prêts (incluant une partie pardonnable) ou de subventions. Plus souvent qu’autrement, la Ville joue un rôle d’accompagnateur dans le traitement des dossiers.  

Le maire a également confirmé le maintien du tarif réduit à 50 $ pour exploiter une terrasse, en 2022, afin de donner un coup de pouce aux restaurateurs. Enfin, la Ville prévoit sonder prochainement près de 2 000 commerçants qui ne sont membres d’aucune association de gens d’affaires, sur 19 artères commerciales comme Laurier ou Seigneuriale.  

Soucieuse de mieux connaître leur réalité et d’ouvrir le dialogue avec eux, elle espère qu’ils répondront en grand nombre au coup de sonde, lequel permettra à la Ville de bonifier son Plan commerce 2022-2025 et de mieux répondre à leurs besoins spécifiques.  

Un défi de châteaux de neige

Afin de contrer la morosité hivernale, avec la pandémie qui s’étire, le maire Bruno Marchand a par ailleurs lancé un défi aux familles afin de construire le «plus beau château de neige» en cour avant ou sur tout autre terrain accessible au public.  

Les participants qui voudront faire rayonner leurs œuvres, d’ici le 24 janvier, pourront s’inscrire prochainement utiliser le mot-clic #accentsolidaire sur les réseaux sociaux. La Ville fera tirer des prix au hasard parmi les participants et le maire rendra visite aux gagnants en allant faire une « mini guerre des tuques ».  

«On espère que ça donnera un peu de baume à certaines familles qui, après une semaine difficile, auront envie en fin de semaine de construire un immense château de neige avec leurs kids, de bâtir un projet intéressant. Ce sera avec grand plaisir que j’irai reconnaître les plus grands architectes de châteaux de neige de notre ville à travers les différents districts», a-t-il dit, reprenant l’idée lancée par l’Unité de loisir et de sport de la Capitale-Nationale. Les détails sont disponibles sur la page de defichateaudeneige.ca/.  

Le chef de l'opposition, Claude Villeneuve, espérait que l'annonce du maire Marchand ne se limite pas à une opération «hashtag» formatée pour les réseaux sociaux. 

«C'est intéressant, on appuie ces initiatives-là. On est conscients qu'on ne peut tout régler en même temps. Mais on ne veut pas que le secteur de la culture soit oublié», a-t-il commenté. Il s'est dit rassuré par l'intention annoncée de Bruno Marchand d'annoncer bientôt des mesures en ce sens. 

- Avec la collaboration de Stéphanie Martin

À VOIR AUSSI...  

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres