/sports/soccer/cf-montreal
Navigation

Ouverture du camp préparatoire du CF Montréal: c’est reparti au stade

Le club a tenu une première séance d’entraînement mercredi

CF Montréal
Photo Pierre-Paul Poulin Alistair Johnston, Gabriele Corbo et Samuel Piette ont dribblé avec le ballon au premier jour du camp d’entraînement du CF Montréal, au Stade olympique, mercredi.

Coup d'oeil sur cet article

C’est mercredi matin que les joueurs du CF Montréal ont foulé le gazon synthétique du Stade olympique pour la première fois en 2022. 

• À lire aussi: Repêchage 2022 : le CF Montréal choisit un milieu de terrain

• À lire aussi: Andrew Olivieri prend du galon au sein du programme national

Wilfried Nancy et ses hommes ont repris le collier en commençant la séance en formant un cercle au centre du terrain.

« Avant chaque entraînement, on fait un caucus, a expliqué Samuel Piette en visioconférence.

« On a une petite tradition. Quand on a de nouveaux joueurs qui arrivent, ils se présentent, disent d’où ils viennent et ils peuvent répondre aux questions des autres. »

Absents

Parmi les nouveaux, il y a les défenseurs Alistair Johnston et Gabriele Corbo, de même que trois invités de l’Académie, Jérémie Omeonga, Gabriel Antinoro et Matteo Schiavoni.

Il y avait toutefois quelques absents lors de cette première séance d’entraînement.

Ahmed Hamdi, Bjørn Johnsen, Mason Toye et Robert Thorkelsson n’étaient pas du groupe, puisqu’ils sont soumis au protocole de la MLS, une formule un peu floue qui fait référence à la COVID-19, mais qui ne signifie pas nécessairement que les joueurs en ont été atteints.

Hamdi et Johnsen sont déjà à Montréal, alors que Toye et Thorkelsson devraient y arriver dans les prochains jours.

Chimie

Au sein d’une équipe jeune comme celle-ci, il est important de rallier les troupes, et Samuel Piette assure que tout est déjà en place.

« La chimie est certainement là, elle était déjà très bonne l’an passé et elle sera encore meilleure sur et à l’extérieur du terrain.

« On doit se concentrer à améliorer les petits détails comme les phases arrêtées et la concentration en fin de match. Je crois que l’an passé, on a laissé glisser des points qu’on n’aurait pas dû perdre. »

D’ailleurs, c’est un peu avec un esprit d’électron libre que l’équipe aborde la saison après avoir été considérée comme négligée pendant toute l’année 2021.

« Nous avons le même état d’esprit que l’an passé, nous croyons en nous et nous n’accordons pas beaucoup d’importance à ce que les analystes pensent de nous », a soutenu l’arrière central Joel Waterman.

Mêmes objectifs

Pour le CF Montréal, la préparation est d’autant plus importante que l’équipe va d’abord jouer un quart de finale aller-retour contre Santos Laguna, en Ligue des champions de la CONCACAF, dans à peine un mois.

Selon Samuel Piette, les objectifs doivent donc demeurer les mêmes, peu importe les circonstances ou l’évolution d’une saison à l’autre.

« Je ne pense pas que les objectifs changent, ils auraient pu changer si on avait fait les séries l’an passé et qu’on avait fait un petit bout de chemin. Dire qu’on veut gagner la Coupe MLS cette année n’est pas une mauvaise chose, mais en premier lieu il faut faire les séries.

« On est en Ligue des champions, alors pourquoi ne pas connaître une petite séquence dans cette compétition ? Il y a ce premier affrontement contre Santos Laguna qui est important. »

Bon vétéran

D’autre part, Piette a l’intention d’agir en bon vétéran et il ne s’est jamais questionné, même s’il a été moins utilisé la saison dernière. 

« À la fin de l’année, tu regardes ce que tu as fait de bien et de moins bien, comme une sorte de rétrospective.

« Je ne me suis pas demandé si Montréal était encore la place pour moi. Je suis chez moi ici, je crois que je suis un joueur important. Mon leadership et mon expérience peuvent être importants à ce groupe. »

C’est ce qu’on appelle avoir une bonne attitude et ce n’est pas pour rien qu’il fait partie du groupe de leaders de confiance de Nancy.

À VOIR AUSSI