/sports/hockey/canadiens
Navigation

Michael Pezzetta en mode survie

Coup d'oeil sur cet article

À 23 ans et après trois saisons complètes avec le Rocket de Laval sans passer proche d’obtenir un rappel, Michael Pezzetta peut reconnaître facilement la chance qu’il a devant lui. Et il n’a pas l’intention de la laisser glisser entre ses doigts. Face aux Bruins, il a marqué l’unique but des siens en plus de réveiller ses coéquipiers avec son intensité.

« C’est pour ça que je suis ici. Je dois toujours rester à 100 %. Je me retrouve en audition tous les jours. Pour un joueur comme moi, je ne peux jamais prédire ce qui arrivera le lendemain. Je peux contrôler ma façon de jouer, je ne veux pas qu’on questionne mon intensité. Je dois jouer avec cœur et amener du feu aussi dans mon jeu. »

– Michael Pezzetta

Jeff Petry, qui n’a pas connu un grand match, a également parlé du cœur et de la fougue de Michael Pezzetta.

« Il est un gars, peu importe le match, qui a des choses à prouver. Il veut montrer qu’il appartient à la LNH. Il joue avec énergie et il fait attention aux petites choses pour connaître du succès. Il était robuste, il a bien bougé la rondelle, il n’a pas peur de foncer dans les endroits difficiles. Il a donné de l’énergie au reste de l’équipe. »

– Jeff Petry

Jeff Petry
Photo AFP
Jeff Petry

Brad Marchand n’a pas juste un don pour faire perdre patience à ses rivaux. Il est aussi un formidable joueur de hockey. Le numéro 63 des Bruins a montré le chemin à suivre avec un tour du chapeau.

« C’est difficile de se défendre contre lui, il est fort sur ses patins et tu ne parviens pas facilement à lui retirer la rondelle. Il a aussi le talent pour réaliser des jeux lors des relances et près du filet. »

– Jeff Petry

Aux collègues de Boston, Marchand a expliqué son choix de récupérer un chapeau mauve sur la glace.

« Le chapeau venait me chercher. Je trouvais qu’il était sexy ! »

– Brad Marchand