/news/politics
Navigation

Collecte de données: la Dre Tam et le ministre Duclos appelés à témoigner

Collecte de données: la Dre Tam et le ministre Duclos appelés à témoigner
Capture d'écran, TVA Nouvelles

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre fédéral de la Santé, Jean-Yves Duclos, et la cheffe de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC), la Dre Theresa Tam, ont été invités à témoigner au comité parlementaire de l’Éthique à propos de la volonté du gouvernement d’obtenir les données de géolocalisation des Canadiens à des fins de santé publique.

• À lire aussi: Données personnelles: le comité de l’Éthique convié à une réunion d’urgence

La séance pourrait avoir lieu dès lundi.

Le comité s’est réuni d’urgence jeudi, à la demande du Parti conservateur et du Bloc québécois, ceux-ci voulant mieux comprendre les tenants et aboutissants d’un appel d’offres en ce sens publié par Ottawa le 17 décembre dernier.

Cet appel d’offres devait initialement prendre fin le 21 janvier, soit dix jours avant la reprise des travaux au Parlement. Or, la veille de la rencontre des membres du comité, la date d’échéance pour faire application a été repoussée au 2 février.

Les élus veulent aussi mieux comprendre pourquoi le gouvernement fédéral a attendu jusqu’à la fin du mois de décembre pour admettre qu’il s’était déjà servi des données de 33 millions de téléphones cellulaires pour évaluer les mouvements de population après l’imposition de certaines mesures sanitaires, comme le confinement.

Le député bloquiste René Villemure a soumis au comité une motion pour carrément demander la suspension de l’appel d’offres.

Le vote a été reporté à la prochaine rencontre, mais déjà, les membres conservateurs, le membre bloquiste et le membre du NPD Matthew Green ont annoncé leur intention de l’appuyer.

À voir aussi