/sports/baseball
Navigation

Premiers pas infructueux du baseball majeur

BBA-BBN-BBO-SPO-WORLD-SERIES---ATLANTA-BRAVES-V-HOUSTON-ASTROS--
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le baseball majeur a tenté de se rapprocher de l’Association des joueurs en effectuant une première proposition depuis le lock-out annoncé le 2 décembre, jeudi. 

• À lire aussi: C’est la fin pour Jon Lester

• À lire aussi: Baseball majeur : les négociations reprendront

Selon le réseau ESPN, aucune entente n’est intervenue entre les deux parties, qui n’avaient établi aucun contact en plus d’un mois. La réaction des joueurs à cette proposition ne serait pas positive.

Les propriétaires et les athlètes cultivent des différends économiques, particulièrement en ce qui a trait au salaire des plus jeunes et à l’autonomie des joueurs. Le réseau MLB Network rapporte que le baseball majeur aurait haussé le salaire minimum et certaines conditions d’arbitrage dans sa plus récente offre.

Celui-ci passerait ainsi de 570 500 $ à 600 000 $ avant d’augmenter à nouveau en 2023. Les années de service avant l’autonomie passeraient de six à cinq et le baseball majeur aurait fait preuve de bonne foi en accordant plus d’argent aux joueurs qui ont plus de deux ans d’expérience.

Les principales réticences des joueurs par rapport à cette proposition seraient toutefois en lien avec la «taxe de luxe», qui pénalise les équipes dont la masse salariale est supérieure à la limite permise. Aucune modification en ce sens n’aurait été faite par les propriétaires.

Parmi les autres divergences majeures qui ont mené à ce neuvième conflit de travail dans l’histoire des ligues majeures, le premier depuis 1994, le format des séries éliminatoires est aussi l’un des plus controversés. Le commissaire Rob Manfred mentionnait en décembre que les négociations pour une nouvelle convention collective avaient achoppé sur une douzaine d’enjeux économiques.

Les camps d’entraînement printaniers du baseball majeur pourraient bientôt être affectés par le lock-out. La Ligue des pamplemousses et la Ligue des cactus, respectivement en Floride et en Arizona, amorcent généralement leurs activités à la mi-février. Le coup d’envoi de la saison régulière doit quant à lui se faire au début du mois d’avril.

À VOIR AUSSI :