/news/currentevents
Navigation

La Couronne exige un nouveau procès dans un dossier de meurtre de 2004

Palais de justice de St-Jérôme
Photo Chantal Poirier Ernesto Fera

Coup d'oeil sur cet article

La poursuite demande un nouveau procès dans l’affaire d’Ernesto Fera, qui a été acquitté en décembre dernier du meurtre de son épouse, il y a près de 18 ans.

• À lire aussi: Ernesto Fera acquitté du meurtre de son épouse survenu en 2004

Nadia Panarello a été tuée de manière sordide le 12 février 2004, dans une résidence familiale cossue de Laval.

La mère de deux jeunes filles avait 38 ans à l’époque.

Il a fallu plus de 15 ans avant que son mari, Ernesto Fera, soit accusé de son meurtre prémédité, le 12 juillet 2019.

Celui-ci avait été remis en liberté sous de strictes conditions, dont celle de porter à la cheville un bracelet de surveillance électrique.

Selon la théorie de la poursuite, Fera aurait tué son épouse pour récolter plusieurs centaines de milliers de dollars en assurance vie, lui qui croulait sous les dettes.

Errance

Le 15 décembre dernier, le procès de l’homme de 55 ans, qui s’est déroulé sur une période d’un mois devant le juge James L. Brunton, s’est soldé par un verdict d’acquittement, au palais de justice de Saint-Jérôme.

Dans un avis acheminé vendredi et dont Le Journal a obtenu copie, la Couronne a demandé à la Cour d’appel du Québec de rendre nulle cette décision.

Selon la poursuite, le juge Brunton « a erré en droit en tirant des conclusions factuelles essentielles au verdict qui ne sont pas appuyées par aucun élément de preuve ou qui reposent sur la conjecture ».

Elle lui reproche également d’avoir erré en « confondant les notions de mobile non prouvé et de preuve d’absence de mobile à titre d’élément disculpatoire de nature à soulever un doute raisonnable ».

Date limite

Si elle accueille cette demande, la Cour d’appel doit demander la tenue d’un nouveau procès, ou reconnaître Fera coupable de meurtre au deuxième degré, exige la Couronne.

Les procureurs de la Couronne au dossier étaient Me Steve Baribeau, Me Nektarios Tzortzinas et Me Alexandre Dubois. 

Fera était représenté par Me Joseph La Leggia et Me Isabelle Lamarche.


Vendredi marquait la date limite pour soumettre la demande d’appel.