/world/europe
Navigation

Pologne: 13 conseillers médicaux du gouvernement démissionnent, dénonçant l’inaction face à la COVID-19

Coronavirus Covid-19 background - 3d rendering
Photo Adobe stock

Coup d'oeil sur cet article

Treize des dix-sept membres du conseil médical pour la COVID-19 ont déposé leur démission vendredi, accusant le gouvernement national populiste d’inaction face à la pandémie.  

• À lire aussi: Un voyage au soleil d’une Trifluvienne qui se termine mal

• À lire aussi: Fêtes la veille de funérailles royales : Downing Street s’excuse auprès de la reine

Les démissionnaires ont motivé leur geste par «un manque d’impact des recommandations sur l’action réelle» du gouvernement», selon un communiqué rapporté par l’agence PAP quelques jours après que la Pologne, pays de 38 millions d’habitants, a dépassé le seuil de 100 000 morts de la COVID.

Les médecins ont reproché au gouvernement «une tolérance croissante à l’égard du comportement des milieux niant la menace de la COVID-19 et l’importance de la vaccination dans la lutte contre la pandémie, qui a également été exprimée par des membres du gouvernement ou des responsables gouvernementaux». 

Les médecins ont également blâmé le gouvernement pour «une action très limitée face à la vague d’automne, puis face à la menace de la variante Omicron, malgré le nombre énorme de décès prévus». 

Ces démissions interviennent après de nombreux appels des membres du conseil réclamant l’introduction de restrictions plus fermes face à la pandémie et une campagne plus active en faveur des vaccinations.

Plusieurs députés de la majorité au pouvoir sont ouvertement opposés à la vaccination et le gouvernement dépend de leurs voix au Parlement.

Selon le ministère polonais de la Santé, environ 21,3 millions de Polonais ont été vaccinés avec deux doses. Plus de 8 millions d’entre eux se sont fait vacciner avec une troisième dose.

Au total, la Pologne a enregistré jusqu’à vendredi 4,28 millions de cas d’infection, dont 101 841 décès. 

À VOIR AUSSI :