/weekend
Navigation

Activités culturelles: quoi voir ce week-end

Coup d'oeil sur cet article

Voici quelques suggestions d’activités culturelles à faire ce week-end.  

Le livre Un café avec Marie de Serge Bouchard

Photo courtoisie

Un café avec Marie, c’est une suite de textes porteurs de grandes vérités rédigés au fil du temps par le grand disparu Serge Bouchard en honneur à sa femme Marie, elle aussi disparue. Ce livre se lit un court texte à la fois, en le refermant après chaque courte lecture (4-5 pages) pour méditer sur les thèmes abordés de façon toujours sincère et parfois crue (le temps, le doute, le moi, le travail, la liberté). C’est poétique, touchant, inspirant, triste, doux, instructif et vrai. Mention spéciale au prologue dans lequel l’auteur affirme que « la belle vie n’est rien d’autre que ce café pris avec Marie ». 

— Sarah-Émilie Nault

L’OSM gratuit

L’Orchestre symphonique de Montréal offre gratuitement, durant tout le mois de janvier, en webdiffusion, le concert Rafael Payare dirige la Première symphonie de Brahms. Une prestation qui a été captée le 10 janvier 2021 à la Maison Symphonique. On peut aussi entendre l’OSM interpréter l’Ouverture du Carnaval romain de Berlioz.

► Où : osm.ca

— Yves Leclerc

Gazebo

Photo courtoisie

Marie-Soleil Dion et Louis-Olivier Mauffette mettent en scène une version délicieusement décalée – et fictive – de leur réalité avec Gazebo, une websérie dont ils sont à la fois les vedettes et les auteurs. Ils deviennent ici Marie et Loulou, un couple de comédiens qui quitte la ville pour s’installer « en campagne » (lire : la Rive-Sud de Montréal) avec leurs deux enfants. 

En un mot : c’est hilarant. Et franchement irrésistible. Les 10 épisodes d’une dizaine de minutes sont absolument parfaits pour meubler une soirée bien douillette à la maison. Bref, on prie ardemment pour une deuxième saison.

► Où : Disponible sur l’extra de Tou.tv

— Bruno Lapointe

Sitka, d’Andréanne A. Malette

Photo courtoisie

À la suite de la vague de froid polaire qui a fait grelotter le Québec au cours des derniers jours, replonger dans ce très bel album, paru en janvier 2021, s’impose. Inspiré d’un voyage en Alaska, Sitka célèbre la nordicité sur d’impeccables airs folk-pop. « Pour moi, cet album, c’est la forêt boréale, le froid », nous disait Andréanne A. Malette au moment du lancement. Froid ne veut cependant pas dire glacial. Malgré les sujets assez sérieux de ses chansons, Sitka a été conçu pour réchauffer les cœurs. Ça tombe bien, on en a besoin.

— Cédric Bélanger