/news/provincial
Navigation

Galerie.a s’installe dans Saint-Roch

Un espace d’exposition consacré à l’art actuel

La fondatrice Anne D’Amours Mc Donald dans les nouveaux locaux de la galerie d’art actuel Galerie.a, dans le quartier Saint-Roch, vendredi dernier.
Photo Didier Debusschère La fondatrice Anne D’Amours Mc Donald dans les nouveaux locaux de la galerie d’art actuel Galerie.a, dans le quartier Saint-Roch, vendredi dernier.

Coup d'oeil sur cet article

Après deux années et demie sur la rue de la Barricade, dans le Vieux-Port de Québec, la Galerie.a, spécialisée dans l’art actuel, vient d’ouvrir ses portes dans le quartier Saint-Roch.

Installée à deux pas des Salons d’Edgar, près de la Galerie 3, du Complexe Méduse et de l’École des arts visuels de l’Université Laval, la Galerie.a propose un espace d’exposition de 500 pieds carrés.

« Un éventail de circonstances ont provoqué ce déménagement. Le bâtiment du Vieux-Port a été mis en vente et le futur était incertain. La pandémie est arrivée et c’était plus compliqué pour recevoir des gens dans notre local. Les étoiles nous disaient de fermer et de chercher mieux », a indiqué Anne D’Amours Mc Donald lors d’un entretien.

En mars 2020, elle se met à la recherche d’un local dans le quartier Saint-Roch. Il y avait peu de possibilités, mais au fil de ses recherches, elle rencontre la propriétaire du 261, Saint-Vallier Est, à deux pas des Salons d’Edgar. Le local deviendra disponible à partir de janvier 2022.

« J’ai saisi l’opportunité et j’ai signé. On se retrouve, avec Méduse et l’École d’art de l’Université Laval, dans le circuit des arts visuels professionnels. On profite de cette présence et on se sent, aussi, dans notre communauté. Il fallait faire beaucoup plus d’efforts, dans le Vieux-Port, pour faire venir les gens. Ici, c’est plus accessible », a-t-elle fait remarquer.

La mission de la Galerie.a est de présenter et de faire rayonner les artistes en art actuel de Québec et aussi de mettre à l’avant les œuvres des femmes et de la relève.

« Des artistes qui proposent de toutes nouvelles expositions et des œuvres toutes fraîches qui sortent de leurs ateliers », a fait remarquer Anne D’Amours Mc Donald.

Coups de cœur

Douze artistes exposent leurs œuvres en janvier. On retrouve huit femmes : Émilie Bernard, Ève Cadieux, Isabelle Demers, Josée Landry Sirois, Florence Le Blanc, Tanya Morand, Julie Picard et Nathalie Thibeault. Luca Fortin, Antoine Lortie, François Mathieu et Carlos Ste-Marie font partie du contingent masculin.

« J’ai choisi, pour l’ouverture de la galerie, une sélection de coups de cœur pour chacun de ces artistes », a précisé la fondatrice de la Galerie.a.

Josée Landry Sirois sera de retour, en février, avec son exposition Voir plus loin que ce qui est ici. Isabelle Demers suivra en mars avec La nuit des anguilles. Deux expositions qui feront partie de la programmation satellite de la Manif d’art 10 de La biennale de Québec.

« Je ne peux même pas décrire ce que ça sera, car ça n’existe pas encore. Et c’est ça qui est stimulant et “thrillant”. On travaille avec beaucoup d’inconnus et de surprises », a-t-elle laissé tomber.


♦ La Galerie.a, située au 261, rue Saint-Vallier Est, est ouverte du dimanche au jeudi de midi à 17 h et sur rendez-vous.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.