/misc
Navigation

Lettre à mes amis non-vaccinés

Vaccination
Photo d'archives, Pierre-Paul Poulin

Coup d'oeil sur cet article

Si je vous écris aujourd’hui, c’est parce que je m’inquiète des effets de la COVID sur notre société et du fossé toxique qui se creuse entre vaccinés et non vaccinés. Comme s’il s’agissait de deux catégories de citoyens.

Dans ce Québec et sur cette planète que j’aime éperdument, les discours haineux qui se propagent de part et d’autre sont de véritables poisons. Ils nous divisent, alors que nous avons plus que jamais besoin de nous mettre ensemble en mode solution.

Plusieurs d’entre vous sont méfiants à l’égard de l’industrie pharmaceutique et de certaines mesures autoritaires imposées par les gouvernements. En toute honnêteté, je le suis aussi, mais j’ai quand même décidé de me faire vacciner et de faire vacciner ma fille, qui a des besoins particuliers. 

Par solidarité

Ce n’est pas de gaité de cœur que nous prendrons notre troisième dose. Nous le ferons quand même, principalement par solidarité.

Se faire vacciner est non seulement le meilleur moyen de se protéger contre la COVID, mais aussi des dommages collatéraux qu’elle génère en mettant de la distance entre nous. Au propre comme au figuré.

Ces derniers jours, des dizaines de milliers de personnes ont pris rendez-vous pour une première dose de vaccin. Plusieurs combattent leurs peurs et c’est tout à leur honneur.

La science pour guide

Les études scientifiques doivent nous guider pour prendre les meilleures décisions possible. Que ce soit pour mater la COVID autant que pour relever les défis que posent la dégradation de l’environnement et l’augmentation des inégalités sociales et économiques. Dans tous les cas, on doit davantage coopérer et se solidariser. C’est justement parce qu’on n’a pas suffisamment écouté les avertissements des scientifiques (incluant des sciences humaines) qu’on en arrive à toutes ces crises qui s’exacerbent les unes les autres, menaçant la qualité de vie sur Terre.

Plus que jamais nous avons besoin de sciences, de solidarité et de bienveillance. Concentrons-nous sur ce qui nous unit : le désir de sortir de cette crise ! 

Nous sommes ensemble, qu’on le veuille ou non. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.