/misc
Navigation

À quelle heure, le Pic?

STOCKQMI-SANTÉ
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Certains prétendent que nous avons atteint le pic de cette vague causée par le variant Omicron, d’autres qu’il nous reste quelques échelons à gravir avant de voir la crise se résorber.

Quoi qu’il en soit, cette énième vague achève de nous rendre malades.

Malades au sens strict, le variant Omicron s’étant jeté sur nous comme la misère sur le pauvre monde. Mais aussi, malades d’exaspération. Dans le premier cas, on rejoint le camp des pestiférés. Soit avec peu ou pas de symptômes, soit malade comme un chien, soit carrément hospitalisé.

Dans le second cas de figure, l’exaspération : on ne s’endure plus, notre seuil de tolérance est au plus bas, on est enragé noir contre le virus, les mesures sanitaires, les antivax, le gouvernement et, au final, la terre entière.

Ça ne va pas bien du tout !

Le premier qui nous arrive avec son arc-en-ciel « Ça va bien aller », on lui saute à la gorge !

Le club des optimistes prétend que cette vague nous rapproche d’une immunité collective. Pour l’heure, notre système de santé tient avec de la corde pis des épingles à linge.

À qui la faute ?

À Barrette ? Bolduc ? Couillard ? Rochon ? Marois ? Alouette ! Comme dit ma Vieille, laisse-la faire la faute pis opère !

Hélas, les chirurgies attendront, les cancéreux aussi... Pas de lits ! Ça ne veut pas dire qu’on n’a pas de quoi les coucher, mais plutôt qu’on n’a personne pour les soigner si on leur octroie un grabat.

Ce manque criant de soignants nous rapproche du chaos. Ceux qui restent courent dans tous les départements comme des poules à la tête coupée. Ils n’ont pas le temps de répondre aux appels des gens qui sont sans nouvelles de leurs parents hospitalisés.

J’ignore si on a atteint le pic de la vague, mais je sens qu’on touche le fond du baril. N’empêche, je vous souhaite une bonne année !

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.