/lifestyle/books
Navigation

Toujours en amour avec son métier

Lynda Lemay
Photo courtoisie, Sébastien St-Jean

Coup d'oeil sur cet article

Empreinte d’humilité malgré un parcours des plus glorieux, Lynda Lemay, qui enchaîne les succès de Montréal à Paris, inspire le respect et a le don de rayonner et de semer le bonheur autour d’elle. C’est ce qui ressort de la biographie qu’elle vient de faire paraître, où elle raconte ses chansons et les moments marquants de sa vie.

Lynda Lemay respire la joie de vivre. Elle aime ce qu’elle fait et après quelques paroles échangées, il est impossible d’en douter. Son métier est à ses yeux le plus beau du monde, et pour cause. 

Avec autant d’accomplissements, de disques produits, de spectacles salués des deux côtés de l’Atlantique et une aussi belle complicité avec son public, il ne fait aucun doute que Lynda Lemay était née pour faire ce métier, même si, enfant, la petite fille de Portneuf était des plus timides.

L’auteure-compositrice-interprète aurait bien pu raconter tout cela dans un livre depuis des années, elle a pourtant hésité longtemps. Depuis déjà quelques années, la chanteuse s’est fait approcher par des auteurs pour écrire sa biographie. « Je trouvais que c’était un peu tôt pour une biographie », confie Lynda Lemay. 

Mais un jour, Baptiste Vignol, un ami de longue date, un amoureux de la chanson, qui s’est mis à écrire des biographies, a changé sa perception. 

« Je savais que si c’était lui qui le faisait, ce serait fait dans le respect », précise-t-elle.  

Lorsqu’il en a été question, c’était au moment de son 60e spectacle à l’Olympia de Paris. « J’avais alors 50 ans, je me suis dit que j’avais maintenant l’âge pour une biographie », dit-elle. 

Deux ans plus tard, elle a eu l’idée de jouer le jeu en répondant à une question par jour par courriel à son biographe. 

« Je savais que, de cette manière, je trouverais le temps, car j’aime écrire tous les matins », explique celle qui a commencé à écrire de la poésie dès l’enfance, entourée de ses deux sœurs. 

Mais en réalité, Lynda Lemay s’est fait prendre à son propre jeu, puisque fidèle à sa générosité, elle a répondu à beaucoup plus qu’à une question par jour. 

« Je ne savais pas qu’à la fin, il me dirait qu’il m’avait fait écrire un livre sans m’en rendre compte, car si j’avais su au départ que mes réponses auraient été pratiquement le contenu du livre, je ne l’aurais pas fait », admet celle qui s’est exprimée sur ses chansons en plus de nous raconter son enfance, sa jeunesse et tous les instants marquants de sa vie.

En lisant la biographie de Lynda Lemay et en regardant sa vie en photos – on en compte des centaines dans son livre –, on réalise toute l’étendue de son parcours en plus de 30 ans de carrière depuis ses débuts en 1989, où elle a remporté le premier prix au Festival international de la chanson de Granby, faisant ainsi ses premiers pas dans le milieu professionnel du show-business.

Les spectacles applaudis ici et ailleurs, les nombreux prix qu’elle a remportés, les albums qui se sont succédé, elle a signé pas moins de 1700 chansons, elle a mené une carrière étourdissante. 

Et lorsqu’on lui demande ce dont elle est la plus fière, elle ne répondra pas qu’il s’agit des millions d’albums vendus ou d’avoir su conquérir toute la francophonie, ou encore d’avoir fait l’Olympia de Paris plus de 60 fois, mais plutôt l’amour de son métier qui perdure. 

« J’ai toujours la même flamme à écrire des chansons, à faire des albums, à réaliser des tournées de spectacles et à rencontrer mon public après chaque spectacle », répond celle qui s’est fait connaître avec sa chanson, Le plus fort, c’est mon père. « C’est toujours ça qui me passionne encore aujourd’hui. »

De belles rencontres

Même si son parcours est sans faille, sans tragédie ni scandale, il est tout de même ponctué de quelques épreuves, dont deux ruptures amoureuses et une période difficile de surmenages professionnels, dus à ses succès qui l’ont amenée à se surpasser, l’obligeant à faire une pause de deux ans. 

Même si aujourd’hui elle multiplie encore les allers-retours entre le Québec et la France pour ses tournées, elle se permet un bel équilibre afin de passer le plus de temps avec ses deux filles, Jessie et Ruby, et ses proches.

Plus récemment, il y a eu la mort de son père qui a néanmoins été une source d’inspiration pour poursuivre son travail d’écriture. Mais ce n’est pas cela que l’on retiendra de la biographie de Lynda Lemay, mais plutôt son travail sans relâche ponctué de belles rencontres. Elle l’admettra d’emblée, Charles Aznavour a été l’une des personnes clés dans son parcours. 

« Il a été mon mentor et il était mon idole », s’exclame la chanteuse. 

Outre Aznavour, il y a aussi eu d’autres de ses idoles qu’elle a eu la chance de côtoyer, dont Charles Trenet et Johnny Hallyday. 

« Johnny m’a même dit qu’il me trouvait mignonne », dit-elle en riant. Des figures disparues, mais qui demeureront toujours gravées dans le cœur de Lynda Lemay. 

« Ce sont de très beaux souvenirs », conclut-elle. 

  • Lynda Lemay est lauréate de plusieurs prix. Elle a notamment reçu l’insigne de Chevalier des Arts et des Lettres, en France, et elle est aussi récipiendaire de celle de l’Ordre de la Pléiade au Québec. 
  • L’artiste est présentement en tournée en France pour son spectacle La vie est un conte de fous. Une cinquantaine de spectacles sont prévus en France, au Québec, en Belgique et en Suisse. 
  • Elle sera en tournée au Québec à compter du 9 février, si les mesures sanitaires le permettent. Elle sera notamment au Théâtre Maisonneuve le 10 juin dans le cadre des Francofolies. 
  • Pour toutes les dates et tous ses albums, on visite : lyndalemay.com  
Lynda Lemay
Photo courtoisie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.