/news/society
Navigation

Retour en classe: les enfants soulagés de retrouver leur école

Coup d'oeil sur cet article

Contrairement à bien des élèves du sud du Québec, les élèves du primaire et du secondaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont bel et bien pu retrouver leurs amis et leurs enseignants lundi.

• À lire aussi: Les élèves en classe: le cas américain

L'excitation était palpable lundi matin, dans les cours d'école. Après une pause de quatre semaines, des milliers d'enfants ont pu enfin regagner leur classe.

«J'avais hâte de revoir mes amis que je n'ai pas vus pendant [l'école à distance]... ce n'était pas le fun», a affirmé un jeune écolier heureux du retour en classe.

«Moi, je suis très contente qu'ils retournent à l'école. Isaac [son enfant] a besoin de voir les amis, d'être en classe avec son enseignante, de poser ses questions», a dit une mère de famille interrogée par TVA Nouvelles.

Parents et enfants sont soulagés de retrouver une certaine normalité, mais des craintes demeurent.

«Je ne suis pas trop à l'aise avec le nouveau protocole qui dit qu'on n'est plus au courant forcément [s'il y a des cas] dans la classe et tout ça», a indiqué une maman venue reconduire son enfant.

Malgré les nombreuses appréhensions soulevées dans les derniers jours, cette première journée de retour en classe s'est bien déroulée dans l'ensemble des écoles du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Dans les différents centres de services scolaires, tous les employés atteints de la COVID-19 ou en isolement ont pu être remplacés lundi.

«On a une trentaine d'employés ce matin qui sont en isolement en raison de la COVID-19. Une trentaine d'employés sur plus de 2000 au Centre de services scolaire des Rives-du-Saguenay, ça fait que nos activités se déroulent normalement ce matin», a indiqué la porte-parole Claudie Fortin.

Au Centre de services scolaire De La Jonquière, la situation était également maîtrisée. «Notre plateforme d’absences nous signale que 17 employés sont absents en raison d’isolement ou de résultat positif [sur un total d’environ 1300]», a précisé la porte-parole de l'organisme, Stéphanie Audet, par courriel.

Des volontaires recherchés  

Au Lac-Saint-Jean, vendredi, un appel a été lancé sur les réseaux sociaux par le Centre de services scolaire du Pays-des-Bleuets. La direction signale que les banques de remplacement étaient déjà pratiquement vides, même avant la pandémie. Elle pourrait donc avoir besoin d'aide dans les prochains jours.

«Ce qu'on voulait, c'était prévoir pour ne pas se retrouver en bris de services... C'est pour ça qu'on a fait appel à toutes les personnes autour qui pourraient venir nous donner un coup de main au niveau de l'enseignement, au niveau aussi des services de garde», a affirmé le directeur général du Centre de services scolaire du Pays-des-Bleuets, Patrice Boivin.

L'organisme recherche des volontaires pour des services temporaires et sporadiques de suppléant, d'éducateur en service de garde, de surveillant d'élèves, de concierge et de secrétaire.

Des parents et des retraités pourraient être mis à contribution. Jusqu'à maintenant, une trentaine de personnes ont manifesté leur intérêt.

À VOIR AUSSI 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.