/opinion/blogs/columnists
Navigation

Une pression de trop

bloc école classe élève élèves
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Aujourd’hui, bon nombre d’établissements éducatifs rouvriront leurs portes. C’est le cas des écoles primaires et secondaires, ainsi que des cégeps et des universités ayant fait le choix de ne pas reporter le retour en classe.

Ce n’est pas la première fois que les étudiants et étudiantes de la province voient leur retour en classe retardé à cause de la pandémie. Beaucoup de stress et de démotivation en ont résulté.

Je pense surtout aux jeunes adultes. Dans le journal 24 heures on mentionnait que « [...] le moral des jeunes est à son plus bas depuis mars 2020, et les conséquences vont se ressentir bien après la pandémie si on ne fait rien. »

Est-ce que le retour à l’école sera suffisant pour éliminer la détresse de ces jeunes ?

Un peu d’indulgence

Dans l’article du 24 heures, on peut lire que les 18 à 24 ans sont les adultes démontrant le plus de signes de détresse psychologique.

Aurait-on négligé les besoins des jeunes adultes en pandémie ? Sûrement. Aurait-il fallu leur donner accès à plus de ressources pour passer à travers cette période d’instabilité ? Absolument. Et à l’école, la pression que subissent ces jeunes est-elle trop grande ?

C’est de se mettre la tête dans le sable que d’exiger le même niveau de performance académique dans un contexte exceptionnellement déstabilisant, qui dure depuis près de deux ans.

Quand on est fragilisé psychologiquement, c’est normal de ne pas être au maximum de ses capacités.

Le temps est venu pour les établissements éducatifs d’être encore plus créatifs afin de soutenir leurs étudiants et étudiantes. De plus, il est important de rappeler que les professionnels de l’éducation devraient en tout temps tenir compte de l’impact de la pandémie sur les apprentissages des jeunes.

L’indulgence est de mise envers ces étudiants et étudiantes qui se démènent pour que leurs résultats restent optimaux dans ce contexte complètement anormal.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.