/news/coronavirus
Navigation

Forte adhésion au passeport vaccinal à la SQDC et à la SAQ à Québec

Coup d'oeil sur cet article

L’imposition du passeport vaccinal mardi à la SAQ et à la SQDC s’est déroulée sans anicroche dans plusieurs succursales de Québec, comme a pu le constater Le Journal.  

• À lire aussi: [EN DIRECT] COVID-19: Dubé fait le point sur l'évolution de la pandémie

• À lire aussi: La pandémie de la COVID-19 «est loin d'être terminée», selon le patron de l'OMS

À certains endroits, ce sont des agents de sécurité qui accueillaient les clients, alors qu’ailleurs, c’étaient des employés. 

«Ça se passe très bien. Les gens sont gentils. Ça fait longtemps qu’on se prépare», a confié une employée de la SAQ Dépôt sur la rue Einstein, où il y avait tout de même un bon roulement déjà en début de journée. 

Avec son passeport vaccinal en main, Claude Ferland était prêt à entrer à la SQDC du chemin Sainte-Foy. 

«Je suis à l’aise avec cette mesure, si on veut se sortir de la pandémie. C’est ça que ça prend. Le monde doit se faire vacciner. Moi, j’ai mes trois doses», a-t-il confié. 

  • Écoutez Yves Daoust, directeur de la section Argent du Journal de Montréal et du Journal de Québec, sur QUB radio :  

Se plier malgré tout

«Je vais vous dire bien franchement, moi, je suis vacciné. Donc, ça ne me touche pas tant que ça. Cela dit, je suis pour la liberté de choisir. Non, ça ne fait pas vraiment mon affaire, mais ça ne me touche pas. Je le fais pareil, car pour pouvoir vivre, on n’a pas le choix. Je ne resterai pas enfermé chez nous», a ajouté de son côté Anthony Dupont, un client lui aussi de la SQDC. 

«Cela ne me dérange pas du tout. Ç’a été rapide. Il n’y avait pas d’attente», a poursuivi Tarik. 

Une dame rencontrée sur le trottoir considère «ridicule» que l’on exige le passeport vaccinal aux clients, alors qu’ils peuvent être servis par des employés non vaccinés. 

«Je ne suis pas offusqué. Je suis pour qu’il y ait des mesures sanitaires. Il n’y a pas de solutions idéales. Le gouvernement du Québec s’est retrouvé dans une situation qui n’était pas prévue et il essaie de gérer ça le mieux possible», a dit Alexis, qui a dû faire un aller-retour à son automobile, où il avait oublié sa preuve vaccinale pour rentrer à la SQDC. 

«Moi, j’aime bien mieux fréquenter les commerces qui le demandent», estime Marcel Janneteau. 

Photo Stevens Leblanc

Une cliente d’une autre succursale située un peu plus loin doute que cette nouvelle mesure incite les non-vaccinés à prendre rendez-vous pour leur première dose. 

«Ceux qui ne veulent pas se faire vacciner ont leurs propres raisons. Ce n’est pas ça qui va les faire changer d’idée», a dit Louise Villeneuve. 

Photo Stevens Leblanc

«Ça ne donne rien de contester, c’est pour nous protéger», a ajouté Véronique Jobidon en sortant d’une succursale de la SAQ.

«C’est une très bonne affaire qu’on présente notre passeport vaccinal. Il faut que ça incite le monde à aller se faire vacciner», croit de son côté Réal Martel, qui terminait ses achats de vins et qui est en faveur de cette mesure. 

Photo Stevens Leblanc

À VOIR AUSSI  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.