/sports/hockey/canadiens
Navigation

Canadien: les huit priorités de Kent Hughes

Le nouveau DG du Canadien, Kent Hughes
Photo Agence QMI, Joël Lemay Le nouveau DG du Canadien, Kent Hughes

Coup d'oeil sur cet article

• À lire aussi: Kent Hughes: un choix unanime

• À lire aussi: Nouveau DG du Canadien: Kent Hughes rentre à la maison

• À lire aussi: Deux joueurs bien connus dans la mire de Kent Hughes?

1. Amorcer la reconstruction     

Le nouveau DG du Canadien, Kent Hughes
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Le Canadien chancelle depuis plusieurs saisons. Sa présence en finale de la Coupe Stanley a fait oublier le fait que l’équipe s’est qualifiée pour les séries éliminatoires avec un dossier à peine supérieur à ,500. Ça ne sera probablement pas une décision populaire dans l’exigeant marché montréalais, mais avec certains joueurs qui approchent la croisée des chemins (la retraite de Weber, la santé fragile de Carey Price), c’est probablement le moment ou jamais d’amorcer une reconstruction. Jeff Gorton en a amorcé une avec les Rangers. Et l’équipe n’était pas aussi embourbée que le Canadien l’est en ce moment.

  • Écoutez la chronique de Jean-Charles Lajoie avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

2. Se séparer de Price  

Le nouveau DG du Canadien, Kent Hughes
Photo d'archives, Martin Chevalier

La décision que prendra Hughes aura immanquablement un impact sur l’avenir de Carey Price. Échanger le gardien le plus victorieux de l’histoire de l’équipe soulagerait le Tricolore d’une empreinte salariale énorme et permettrait très certainement à Hughes d’acquérir de hauts choix de repêchage ou des espoirs de grande qualité. Toutefois, en raison de son lourd contrat, il sera difficile à échanger avant l’été. De plus, les équipes voudront s’assurer qu’il est rétabli. Voilà pourquoi il faut absolument qu’il revienne au jeu avant la fin de la saison.  

  • Écoutez la chronique de Jean-François Baril sur QUB radio:   

3. Remplacer Trevor Timmins     

Le nouveau DG du Canadien, Kent Hughes
Photo d'archives, Didier Debusschère

Trevor Timmins a fait chou blanc à plusieurs occasions de 2008 à 2017, plaçant la relève de l’organisation dans un piteux état. La nomination de son successeur sera encore plus importante si on opte pour la reconstruction. Il y a de bonnes têtes de hockey au Québec capable de s’acquitter de cette responsabilité. Daniel Doré – un complice de longue date de Gorton –, Jean-Philippe Glaude et Alexandre Rouleau sont d’excellents candidats. Et ça ne ferait pas de tort d’avoir une voix forte en faveur des joueurs québécois à la table du Canadien.

4. Écouter les offres     

Le nouveau DG du Canadien, Kent Hughes
Photo d'archives, Martin Chevalier

Hughes sera assurément vendeur à l’approche de la date limite des transactions, fixée au 21 mars. Ben Chiarot, Tyler Toffoli, Jake Allen (s’il se remet de sa blessure) attireront les DG qui prévoient un long parcours en séries éliminatoires. Séparé de sa famille, Jeff Petry souhaitera peut-être lever sa clause de non-mouvement et partir. Et que faire de Brendan Gallagher ? Le téléphone risque de sonner souvent. L’occasion sera belle pour Hughes de marchander et de s’emplir les poches de munitions qui pourraient lui permettre d’obtenir un haut choix de repêchage supplémentaire pour 2022 ou 2023.

5. Dénicher un DG adjoint     

Le nouveau DG du Canadien, Kent Hughes
Photo d'archives, Agence QMI

Scott Mellanby, qui était l’allié de Marc Bergevin depuis le premier jour, n’a toujours pas été remplacé. Hughes devrait logiquement regarder le profil d’un ancien joueur de hockey, idéalement un plus jeune que Rick Dudley ou Larry Carrière à l’époque de Bergevin. Dans une autre vie, Hughes a servi d’agent à Vincent Lecavalier et jusqu’à tout récemment il travaillait encore avec son frère, Philippe. L’ancien numéro 4 du Lightning risque de se faire courtiser. Daniel Brière, qui était l’un des plus sérieux candidats, sera probablement plus difficile à sortir du giron des Flyers et de Comcast.

6. Courtiser Jordan Harris     

Le nouveau DG du Canadien, Kent Hughes
Photo d'archives, Agence QMI

Choix de 3e tour (71e) en 2018, Jordan Harris est le capitaine des Huskies de Northeastern et l’un des meilleurs défenseurs de la NCAA. À sa quatrième saison, il aura jusqu’au 31 mai pour s’entendre avec le CH. Sinon, le défenseur gaucher aura le loisir de négocier avec la formation de son choix. Avec l’arrivée de Gorton et de Hughes, le joueur originaire du Massachusetts parlera à deux hommes qui vivent dans son coin de pays. À Northeastern, Harris joue avec Riley et Jack, les fils de Hughes. 

7. Préparer le repêchage     

Le nouveau DG du Canadien, Kent Hughes
Photo d'archives, Didier Debusschère

Une équipe en reconstruction mise énormément sur le repêchage. Le CH aura probablement un choix parmi le top trois en 2022. On n’aura pas droit à l’erreur avec cette sélection. Avant la période des échanges, le Tricolore a un choix au 1er tour, un choix au 2e tour, trois choix au 3e tour et deux autres choix au 4e tour. Jeff Gorton, Kent Hughes et les recruteurs de l’équipe auront encore plusieurs mois avant de construire leur liste d’espoirs pour le repêchage qui se déroulera au Centre Bell les 7 et 8 juillet. 

8. Réfléchir à l’avenir de Ducharme     

Le nouveau DG du Canadien, Kent Hughes
Photo d'archives, Martin Chevalier

Dominique Ducharme n’est pas devenu un mauvais entraîneur en chef du jour au lendemain. Scotty Bowman ou Jon Cooper n’aurait pas fait plus de miracles cette saison avec le CH, considérant la quantité de blessures et de malchances avec la COVID-19. Mais Gorton et Hughes devront analyser à savoir si Ducharme reste leur homme de confiance ou s’ils voudront opter pour une nouvelle voie. Après cette saison, l’homme originaire de Joliette a encore deux autres années à son contrat.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.