/news/coronavirus
Navigation

Positif à la COVID-19, Lehouillier lance un appel à la vaccination

Quebec
Photo d'archives, Stevens LeBlanc Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier

Coup d'oeil sur cet article

À l’âge de 68 ans, Gilles Lehouillier est convaincu que la COVID-19 aurait pu le conduire à l’hôpital s’il n’avait pas été triplement vacciné.

• À lire aussi: COVID-19: 59 nouveaux décès et hospitalisations en baisse au Québec

• À lire aussi: Étude: il y aurait eu plus de 58 000 cas par jour la semaine dernière au Québec

• À lire aussi: Les non-vaccinés ont 50 fois plus de chances de mourir

Le maire de Lévis a reçu sa dose de rappel, également appelée booster, le 7 janvier. Or, à peine huit jours plus tard, il a été déclaré positif à la COVID-19. Le virus lui a vraisemblablement été transmis par sa conjointe qui l’aurait elle-même attrapé en visitant sa mère dans un CHSLD beauceron. 

« Une chance que j’ai eu la troisième dose, s’est exclamé le maire. Ça a été minime grâce à ça. Beaucoup de personnes non vaccinées se sont retrouvées à l’hôpital. Moi, j’ai eu des effets mineurs comme un mal de gorge, un mal de tête et un peu de fatigue. Au niveau des effets, j’ai eu des grippes pires que ça. »

« Moins fort »

M. Lehouillier, qui a pu continuer de travailler à distance, achèvera son confinement lundi, jour du premier conseil municipal lévisien de 2022. Durant son isolement, il a toutefois réalisé que la fatigue le rattrapait plus vite que d’habitude. « Tu te sens moins fort et tu as besoin de prendre des pauses plus régulièrement », a-t-il résumé.

Par comparaison, le maire a mentionné que sa conjointe, quoique bien plus jeune que lui (49 ans), a eu des symptômes plus sévères. Cette dernière n’a pas encore reçu sa troisième dose du vaccin. « Plus les gens vont se faire vacciner, plus on a des chances de reprendre une vie normale et de ne pas engorger le système de santé », a-t-il déclaré.

Appel au gouvernement

Dans un registre connexe, Gilles Lehouillier a appelé le gouvernement Legault à « donner de la prévisibilité » aux commerçants de proximité comme les restaurants, les bars et les gyms en vue de leur permettre de préparer leur réouverture dans de bonnes conditions. 

« Ça commence à être extrêmement difficile pour eux. Les gens veulent surtout comprendre pourquoi on continue à les laisser fermés. Beaucoup pensent que ce n’est pas justifié, a-t-il insisté. Ce qui les irrite également, c’est le fait qu’ils ne puissent rien prévoir. » 

La municipalité fera sa part en bonifiant bientôt son aide aux petits commerçants, a-t-il promis. 

Le maire de Lévis a par ailleurs joint sa voix à celle de son homologue de Québec, Bruno Marchand, en évoquant la nécessaire reprise rapide des activités sportives pour le bien-être physique et psycho-logique de la population. « Les gens sont vraiment épuisés », a-t-il constaté en référence aux deux dernières années de pandémie.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.