/finance/news
Navigation

Votre riposte à la hausse des coûts d’énergie

Coup d'oeil sur cet article

En 2022, les coûts de chauffage et de climatisation vont grimper fortement. C’est maintenant que vous devez planifier la riposte. 

• À lire aussi: Encore des fenêtres ouvertes: les élèves gèlent dans des écoles en plein hiver

• À lire aussi: Jusqu’à -30 degrés en raison d’une vague de froid extrême sur le Québec

Électricité, gaz naturel, propane, mazout. Tous augmentent, sauf, pour le moment, le bois de chauffage. Il y a toutefois moyen de contrer ces hausses. 

Le premier avril prochain, Hydro-Québec augmente ses tarifs de 2,6 %, soit la plus importante hausse depuis 2015. Selon Hydro, ça se traduira par une hausse mensuelle de 1,93 $ pour un 5 1⁄2, de 3,60 $ pour une petite maison et de 5,89 $ pour une grande, soit de 23,16 $ à 70,68 $ annuellement. 

Le premier décembre, la Régie de l’énergie a approuvé une hausse tarifaire du gaz naturel vendu par Énergir de 6 % à 19,5 % selon le type de client. Énergir explique que pour une maison unifamiliale consommant annuellement 160 m3 de gaz naturel, la facture annuelle passera de 1080 $ à 1240 $. 

À l’automne, le journal National Post rapportait une explosion du coût du gaz propane, jusqu’à 296 % dans certaines régions du pays. Les prix n’ont jamais été aussi élevés depuis plus de sept ans. 

Réagir 

Comment réagir ? Si vous fouillez sur internet, vous trouverez toutes sortes de listes de travaux de rénovation pour économiser de l’énergie.  

« Les mesures les plus pertinentes du point de vue de l’efficacité énergétique et de votre budget arrivent souvent à la fin de ces listes », commente Paula Duchesne, responsable des communications d’Écohabitation, un organisme d’accompagnement aux projets durables. 

Alors que certains travaux peuvent être très coûteux, ce qui ne justifie pas financièrement les économies d’énergie réalisées, Mme Duchesne mentionne qu’il est possible d’économiser de 20 % à 30 % en moyenne par des mesures simples et peu dispendieuses. 

Écohabitation a mené une étude en ce sens avec l’Institut de l’énergie Trottier. Elle détermine les moyens les plus efficaces, par ordre de coût. Évidemment, l’efficacité recherchée varie selon l’immeuble et la technologie ou les matériaux. 

Le bois 

Une option est le chauffage au bois ou à granules. 

Un appareil d’une capacité de 40 000 BTU coûte de 2000 $ à 4000 $, installation incluse (l’installation doit être faite selon une norme approuvée par votre assureur : contactez-le avant de passer à l’action). Il doit être conforme aux normes les plus sévères, exigent certaines municipalités, pour émettre peu de GES. 

Il faut environ huit cordes de bois pour chauffer une maison de 1500 pieds carrés pour 180 jours, soit de 825 $ à 1000 $. Un hiver exigera de brûler environ 150 sacs de granules de 40 lb (environ 800 $). 

Attendez-vous à subir une hausse de votre assurance habitation, ce qui annulera peut-être l’économie souhaitée.  

TOP 10 DES MESURES POUR ÉCONOMISER ARGENT ET ÉNERGIE   

Chantier / Retour sur investissement  

  • Remplacer les pommeaux de douche par des modèles à faible débit : 4 mois   
  • Améliorer l’étanchéité (calfeutrage intérieur et extérieur) : 6 mois  
  • Isoler l’entretoit : 1,5 an  
  • Ajouter des pellicules à faible émissivité aux fenêtres : 3 ans   
  • Isoler les murs de la fondation : 5 ans  
  • Installer une thermopompe à haut rendement : 6 ans  
  • Isoler davantage les murs hors-sol : 6 ans  
  • Remplacer le système de chauffage au mazout par un système électrique : 7,5 ans   
  • Installer un système de récupération des eaux grises : 11 ans  
  • Remplacer les portes et fenêtres : + de 20 ans    

Source : Écohabitation

À VOIR AUSSI...  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.