/news/transports
Navigation

Acquisition de terrains: 21 M$ dépensés le long du tracé du tramway

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Québec a fait l’acquisition de 35 terrains ou bandes de terrain jusqu’à présent, au coût de 21 M$, en prévision du chantier du futur tramway, révèle un nouveau bilan obtenu par Le Journal. 

• À lire aussi: Jackie Smith accuse Marchand de manquer de transparence

• À lire aussi: Marchand dit oui à une séance plénière sur le tramway, probablement en février

Chaque semaine ou presque, les élus du comité exécutif de la Ville de Québec entérinent de nouvelles transactions avec des propriétaires qui résident le long du tracé de 19,3 km, afin de planifier l’insertion du tramway.

L’emprise actuelle est souvent insuffisante dans plusieurs secteurs de la ville, particulièrement sur le boulevard René-Lévesque Ouest, où 16 lots ont déjà été acquis par la Ville, à la suite de négociations avec les propriétaires concernés. Dans le secteur Sainte-Foy, 11 transactions ont eu lieu, principalement sur le chemin des Quatre-Bourgeois.

Parfois, il s’agit de minuscules bouts de terrain. Récemment, la Ville a par exemple déboursé 3400 $ pour mettre la main sur un seul mètre carré sur René-Lévesque, près de l’avenue Brown, soit 3,5 fois plus que la valeur inscrite au rôle d’évaluation.

Puisque les plans ne sont pas encore définitifs sur René-Lévesque, la Ville a suspendu ses démarches d’acquisition dans la portion comprise entre l’avenue des Érables et l’avenue Turnbull. L’administration Marchand, faut-il le rappeler, dit avoir un préjugé favorable au concept de « rue partagée » à cet endroit afin de réduire l’abattage d’arbres. La Ville fera « l’état des lieux » mardi prochain.

« Aucune démarche de négociation n’a été amorcée avec les propriétaires de ce secteur, à l’exception du site de l’ancienne station-service (Shell) à l’intersection de l’avenue Cartier », où une station du tram doit voir le jour, a précisé le porte-parole de la Ville, David O’Brien.

Toujours l’inconnu dans Limoilou

Dans Limoilou, où le tramway empruntera la 4e rue, la 4e Avenue et le chemin de la Canardière pour aboutir à D’Estimauville, la Ville n’est toujours pas en mesure de préciser le nombre de lots ciblés.

Depuis des mois, on nous sert la même réponse. « La Ville est encore à finaliser la conception de référence avant de produire les plans qui détermineront les besoins actualisés en matière d’acquisitions », a-t-on répété. 

En 2020, la Ville disait avoir l’œil sur 352 lots pour un total de 210 M$. Ces chiffres n’ont jamais été mis à jour depuis l’abandon de la portion Charlesbourg.

À voir aussi 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.