/misc
Navigation

Il n'y a pas que la croissance du PIB qui compte

GES
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Depuis la COVID, on parle davantage de bien-être. Plus que jamais, on réalise qu’il ne dépend pas seulement de l’argent dans nos poches, mais plus encore de l’état du monde qui nous entoure et de notre manière d’y vivre.

On a appris que l’économie dépend de la santé des gens qui, elle-même, dépend de l’environnement. 

Tout est dans tout

Malgré cette évidence, lorsqu’il est question d’orienter les politiques publiques et de faire les budgets, nos gouvernements misent principalement sur la croissance du PIB.

Ce faisant, tout ce qui ne se mesure pas en dollars passe sous le radar. 

Une forêt qui n’est pas exploitée économiquement ne contribue pas au PIB, même si elle génère du bonheur pour les promeneurs et améliore la qualité de l’air. Par contre, si on la rase pour en vendre le bois, on dit qu’elle crée de la richesse, même si elle nous appauvrit d’une autre façon.

Qui plus est, paradoxalement, nos problèmes de santé physique et mentale génèrent des dépenses qui, elles, contribuent au PIB.

Il n’est donc pas étonnant que depuis des années, les experts s’entendent pour dire qu’il est urgent d’utiliser des indicateurs plus complets et complexes que le PIB pour prendre de meilleures décisions. Il en existe plusieurs dans le monde, et depuis cette semaine, aussi au Québec.

Les indicateurs de bien-être

Le G15+, formé d’une vingtaine d’organisations des milieux économiques, financiers, sociaux, syndicaux et environnementaux a travaillé avec des économistes et des chercheurs du milieu académique pour développer les Indicateurs du bien-être au Québec. 

Leur objectif est d’aider les élus à mettre la qualité de vie au cœur des décisions qu’ils prennent pour nous. Au-delà de mesures reliées à la prospérité, l’emploi, l’égalité et le logement, on s’intéresse à la santé physique et mentale, à l’éducation, aux émissions de GES, à la biodiversité, à l’eau et bien plus. L’outil compte 51 indicateurs économiques, sociaux et environnementaux.

Espérons que nos élus s’en emparent ! Il est urgent de redéfinir nos mesures de succès pour notre bien-être à tous. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.