/news/transports
Navigation

Seulement 4 personnes sur 10 appuient le tramway

L’adhésion au projet est en chute libre à Québec, révèle un sondage Léger

text1
Illustration courtoisie La mise en chantier du projet de tramway, qui est loin de faire l’unanimité selon un nouveau sondage Léger, doit débuter en 2023. Le Bureau de projet et le maire Bruno Marchand feront le point aujourd’hui au sujet de possibles « améliorations » à venir.

Coup d'oeil sur cet article

Un nouveau sondage Léger révèle une dégringolade de l’appui au projet de tramway, qui se situe désormais à 41 %. Loin d’être abattu, le maire Marchand est persuadé de renverser la vapeur malgré un dépassement de coûts avoisinant les 500 M$, a appris Le Journal.

• À lire aussi: Tramway: le gouvernement Legault garde le cap sur le projet

• À lire aussi: 21 M$ dépensés le long du tracé du tramway

Une personne sur deux (52 % pour être précis) désapprouve maintenant le projet dans la capitale selon le coup de sonde commandé par la Ville de Québec auprès de 500 répondants la semaine dernière. 

L’appui au plus gros projet de l’histoire de Québec n’a jamais été aussi faible par le passé, tous sondages confondus.

Il s’agit d’une chute de neuf points par rapport à un précédent sondage réalisé il y a six mois par la même firme.

L’administration Marchand — qui fera le point mardi et mercredi avec la presse sur l’état d’avancement du projet — estime que le défi de remettre ce projet sur les rails, dans l’opinion publique, n’est pas insurmontable.

Un projet « mal connu »

Étonnamment, 43 % des répondants disent être peu ou pas du tout familiers avec le projet, dont on a pourtant abondamment parlé dans les dernières années, particulièrement lors de la dernière campagne électorale.

Le nouveau maire de Québec — qui s’est fait élire en promettant une version « améliorée » du tramway — s’accroche à ce chiffre, déterminé à faire le plein de nouveaux adeptes parmi les non-initiés.

« Il s’agit pour nous d’une bonne donnée de départ et nous sommes convaincus que des efforts de communication accrus et une plus grande transparence aideront à mieux faire connaître le projet et à faire remonter le taux d’adhésion [...]. Nous devons être meilleurs pour que tous les citoyens puissent découvrir et s’approprier celui-ci. Nous voulons que la population rêve ce projet avec nous. », a répliqué Bruno Marchand, dans un communiqué.

« Il est capital pour la suite des choses de remettre le citoyen au cœur du projet, a renchéri Maude Mercier Larouche, l’élue responsable des relations avec les citoyens pour le projet de tramway au sein du comité exécutif de la Ville. Nous allons multiplier les rencontres afin que le citoyen puisse bien comprendre et contribuer au projet », a-t-elle ajouté.

500 M$ de plus au lieu de 600 M$

D’autre part, Le Journal a appris lundi soir que les dépassements de coûts pour le tramway tourneraient finalement autour de 500 M$ plutôt que 600 M$.

Le montant global du projet — victime notamment de l’inflation — franchirait néanmoins le cap des 3,8 milliards $. 

« Il y a eu des aménagements et différentes façons de calculer », a mentionné une source bien informée pour expliquer la réduction de la facture additionnelle d’environ 100 M$ dans les derniers mois.

Les détails à ce sujet doivent également être dévoilés ce matin par l’administration Marchand.

Extraits du sondage  

Pour quelle(s) raison(s) principale(s) êtes-vous en accord ou en désaccord avec le projet de tramway ? 

Ceux qui sont en accord

37 % 

Le projet va rendre la mobilité plus facile et efficace à Québec.

36 % 

C’est important d’investir dans les transports en commun.

26 % 

Le tramway est un mode de transport moderne et adapté aux besoins de Québec.

26 %

Le projet va avoir un impact positif pour l’environnement.

Ceux qui sont en désaccord

62 % 

Ce n’est pas le bon type de véhicule pour Québec. / Les autobus suffisent.

38 %

Le tramway causera plus de congestion automobile / rendra les déplacements en voiture plus difficiles.

35 % 

Le projet est trop cher.

19 % 

Le projet nécessite une coupe d’arbres trop importante.

Source : sondage Léger

Note : Les répondants pouvaient choisir plus d’une réponse. Le sondage a été réalisé auprès d’un échantillon de 500 résidents de la ville de Québec, âgés de 18 ans et plus, à partir du panel web de Léger, du 15 au 18 janvier 2022. 

Vous aimeriez vous aussi répondre à des sondages? Inscrivez-vous à LEO, le panel de Léger : https://bit.ly/3raMw62

À VOIR AUSSI        

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.