/sports/opinion/columnists
Navigation

Bien respecter les règles de circulation

CABANA
Photo courtoisie Voici un bel exemple d’un sentier qui emprunte une route forestière avec la permission du propriétaire des lieux, qui a accordé un droit de passage.

Coup d'oeil sur cet article

Maintenant que la neige et le froid ont permis aux bénévoles d’effectuer leur travail pour offrir des sentiers de qualité aux quadistes, il faut absolument respecter les règles de circulation.

« Avec les dernières chutes de neige, les sentiers sont pas mal ouverts à la grandeur du Québec. L’importance de toujours circuler dans les sentiers prend toute son importance, d’expliquer le responsable des dossiers spéciaux à la Fédération québécoise des clubs quads, M. Danny 

Gagnon. Les sentiers sont équipés de balises bleues. Il faut donc toujours les suivre et circuler prudemment, en respectant les autres usagers. »

Dans tous les cas, le droit de circuler sur des emprises ou des terres publiques est assujetti à certaines règles précises.

« Les usagers sont dans l’obligation de respecter certaines règles de circulation qui s’appliquent dans le cas, par exemple, d’un sentier qui emprunte une route dans une municipalité ou à proximité des résidences. Alors, la limite de vitesse est de 30 km/h lorsqu’on est dans des lieux résidentiels, et même en sentier à proximité des résidences. Les clubs aussi ont de grandes obligations dans ce dossier. Pour informer les utilisateurs qui circulent sur une route avec un VTT ou qui traversent une route, il doit y avoir un panneau de signalisation qui autorise la traverse ou encore la circulation le long d’une route. »

Ces permissions spéciales, dans le respect des articles de loi, n’arrivent pas par miracle.

« Les clubs doivent se rendre rencontrer les élus municipaux pour négocier des droits de passage. Il faut aussi une réglementation municipale si la circulation en bordure d’une route s’étend sur plus d’un kilomètre. Il faut une résolution du conseil municipal si c’est sur une distance plus courte. »

PLUSIEURS FACTEURS

Les clubs ont aussi plusieurs règles à respecter lorsqu’ils installent leur signalisation.

« Pour les traverses de route, en fonction de la vitesse permise sur la route à traverser, les clubs doivent respecter des normes précises, notamment pour la visibilité. Cela signifie que ce n’est pas toujours évident pour les clubs de positionner des traverses de route. »

Il devient donc très important de respecter les règles, pour ne pas avoir à vivre des problèmes majeurs.

« Si on en vient à faire de la circulation de façon anarchique, cela peut entraîner des effets directs sur la permission de circuler. En effet, si une municipalité enregistre plusieurs plaintes de citoyens, elle peut retirer le droit de passage. Cela peut pénaliser l’ensemble des utilisateurs, d’où l’importance de bien respecter les règles » d’expliquer l’expert.

Maintenant, le panneau indicateur qui vous permet de circuler en bordure de la route est un panneau montrant un VTT en bleu. Cela permet aux automobilistes de savoir qu’il y a de la circulation de quads sur ce tronçon de route. 

« Pouvoir circuler sur la route avec un véhicule hors route, c’est un privilège, d’expliquer M. Gagnon. Personne n’est obligé de nous laisser passer. La circulation sur la route peut se faire dans des circonstances exceptionnelles ou encore pour avoir accès à des services. Il faut toujours se le rappeler. »

Un bel exemple de ce genre de situation, c’est traverser une rivière sur un pont, en commun avec les automobiles, parce que c’est le seul moyen de le faire. Si on ne veut pas perdre ces privilèges et surtout ne pas détruire le travail des bénévoles des clubs, il faut respecter les règles. 

RESPECTER L’HIVER  

Lorsque l’on pratique le quad en hiver, les règles sont bien différentes en raison des conditions de froid et de neige. L’automne dernier, en entrevue au Journal, le moniteur de la FQCQ Pierre Tremblay avait donné une série de conseils très importants. Il faut penser à bien vérifier tout le système électrique parce qu’il sera sollicité particulièrement en raison des équipements chauffants. Une vérification de la batterie s’impose parce qu’elle sera nécessaire pour des démarrages par grand froid. Diminuer la pression des pneus permet une meilleure traction. L’expert recommande de toujours avoir avec soi une réserve d’essence parce qu’un quad en consomme plus en hiver, surtout que les conditions changent rapidement. Pour les vêtements, il conseille de pratiquer le multicouche, à savoir de partir au départ avec moins de vêtements sur le dos, mais d’avoir une réserve pour augmenter l’isolation pour le retour en fin de soirée. Tous les équipements de protection, comme le casque, les lunettes, les bottes qui protègent les chevilles, font partie de ces conseils. Pour en savoir plus, suivez un cours de conduite offert par les moniteurs de la FQCQ. La liste par région apparaît sur le site www.fqcq.qc.ca.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.