/sports/tennis
Navigation

Internationaux d’Australie: le beau parcours de Shapovalov prend fin

Coup d'oeil sur cet article

Denis Shapovalov a tout donné, mais il n’a pas été en mesure de gagner une guerre d’usure contre Rafael Nadal lors de son match quart de finale aux Internationaux d’Australie. 

• À lire aussi: Shapovalov accuse les arbitres d'être corrompus

Dans une rencontre ponctuée de plusieurs hauts et de bas, le Canadien s’est incliné mardi 3-6, 4-6, 6-4, 6-3 et 3-6 devant l’Espagnol, qui est maintenant classé au cinquième rang mondial. 

Une défaite difficile à encaisser pour l’athlète de 22 ans après avoir effectué une belle remontée. 

« C’est difficile, a mentionné Shapovalov en conférence de presse. Physiquement, je vais bien. C’est plus sur le plan émotif que c’est dur. Je suis très déçu d’avoir perdu celui-là. 

« Je l’avais sur ma raquette. Lors des troisième, quatrième et cinquième sets, j’étais le meilleur joueur sur le terrain. J’avais plus de chances. J’ai eu un seul mauvais jeu. 

« Par contre, j’ai eu un bon tournoi dans l’ensemble. »

Départ difficile 

Shapovalov a perdu les deux premières manches. Pendant que Nadal livrait du jeu digne de la légende qu’il est, le 14e favori de la compétition avait de la difficulté à suivre le rythme des échanges. Il était à plat.

« Je crois que j’étais un peu nerveux et je ne me sentais pas confortable, a expliqué le jeune gaucher. Ça faisait longtemps que je n’avais pas joué sur le terrain du Rod Laver Arena. 

« J’ai eu de la difficulté à entrer dans le match. Je ne servais pas bien et j’en arrachais sur les retours. Je n’avais pas de rythme. »

Par contre, il n’a pas baissé les bras. Il a démontré beaucoup de caractère en remportant les deux manches suivantes pour forcer la tenue d’un set décisif. 

« J’ai retrouvé mes repères lors de la troisième et de la quatrième manche. Parfois, c’est une bonne chose d’avoir plus de temps pour le faire. C’est ce qu’un tournoi du Grand Chelem peut te permettre. »

Nadal a le dernier mot

Shapovalov et Nadal se sont livré une longue bataille. Ils ont tout donné sous une chaleur accablante, à Melbourne. 

« Ce fut un match très dur physiquement pour nous deux. C’est un match de cinq manches. Dans ce type de situation, je ne me concentre pas sur l’état de santé de mon adversaire. J’ai quelques bobos et je n’ai pas été à 100 % durant le tournoi. Donc, je n’y ai pas porté attention. »

L’Espagnol de 35 ans a trouvé assez d’énergie dans son réservoir pour remporter la manche ultime. 

« C’est un peu un miracle, a mentionné le Majorquin. Mon objectif était de gagner mes jeux au service et d’attendre mes chances au retour.

« J’ai commencé à me sentir moins bien à la fin de la deuxième manche. Il faisait très chaud et les conditions étaient difficiles. » 


Avec sa belle performance aux Internationaux d’Australie, Denis Shapovalov est assuré de passer du 14e au 12e rang, lundi, lors du prochain relevé de l’ATP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.