/finance
Navigation

Près de 160 millions$ en heures supplémentaires

Le montant a grimpé de 16% l’an dernier chez Hydro

GEN-Dommages du � la temp�te de vent � Montr�al
Photo Agence QMI, Mario Beauregard Un employé d’Hydro-Québec sur le terrain après la tempête de vents de la mi-décembre 2021. La société d’État souligne qu’elle a surtout recours aux heures supplémentaires dans ce type de circonstances.

Coup d'oeil sur cet article

Après une diminution en 2020 en raison des impacts de la pandémie, la facture pour les heures supplémentaires chez Hydro-Québec a avoisiné les 160 millions $, l’an dernier. Selon la société d’État, le recours aux heures supplémentaires est « une saine pratique de gestion ».

• À lire aussi: Plus de 14 000$ pour réchauffer les itinérants

• À lire aussi: Hydro-Québec: des records de consommation causés par les temps glacials

En 2020, Hydro-Québec, qui compte aujourd’hui 21 168 salariés, avait déboursé 137,6 M$ en heures supplémentaires. Pour la dernière cuvée, le montant exact est de 159 472 565 $. Il s’agit d’un bond d’environ 16 %.

«De façon globale, nous estimons que la reprise des activités économiques a entraîné une hausse par rapport à 2020 alors que la majorité des travaux étaient arrêtés», a répondu au Journal la porte-parole Caroline Des Rosiers.

Le fournisseur d’électricité des Québécois chiffre à plus ou moins 13,3 millions $ ses dépenses, par rapport à 2020, en heures supplémentaires pour des travaux visant à bonifier ou améliorer son réseau électrique.

La facture liée aux pannes à travers la province a, quant à elle, légèrement grimpé de 1,7 million $, pour atteindre 31,4 millions $. 

Pas assez d’efforts

Selon la Fédération canadienne des contribuables (FCC), Hydro-Québec aurait intérêt à resserrer les cordons de sa bourse alors que Québec a vu sa dette grimper avec la pandémie. L’organisation s’interroge également sur certaines dépenses alors que le nombre de pannes a été limité.

«Hydro-Québec nous a montré qu’il était possible de faire des épargnes. Dans le contexte actuel avec le déficit projeté de 6,8 milliards $, on ne peut pas se permettre de dépenser autant. La société d’État devrait faire davantage attention», affirme Renaud Brossard, directeur Québec de la FCC.

À titre de comparaison, en 2019, Hydro-Québec avait dépensé 164,2 millions $ en heures supplémentaires. Cette année-là avait toutefois été marquée par deux des plus importants événements météorologiques des 30 dernières années.

Plus de 70 M$ à la distribution 

Des quelque 160 millions $ dépensés l’an dernier, 70,5 millions $ ont été versés aux employés de la filiale Distribution, approvisionnement et services partagés qui sont responsables de l’entretien du réseau. 

Les travailleurs de la division TransÉnergie et Équipement, qui exploite le réseau de transport d’électricité, se sont quant à eux partagé 42,6 millions $. Chaque année, des répartiteurs doublent leur salaire avec les heures en sus.

La direction d’Hydro-Québec assure poursuivre ses efforts pour faire une bonne gestion des heures supplémentaires.

À VOIR AUSSI...

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.