/news/transports
Navigation

Dépassements des coûts du tramway: de l’ouverture à Québec et Ottawa

La ministre Geneviève Guilbault
Photo d'archives Stevens Leblanc La ministre Geneviève Guilbault

Coup d'oeil sur cet article

Les demandes de Bruno Marchand pour le partage des dépassements de coût du tramway ont reçu un accueil prudent des gouvernements supérieurs, mercredi. Québec et Ottawa se disent prêts à participer, mais évitent de prendre des engagements fermes.

• À lire aussi: 1584 arbres abattus, chaque perte compensée

• À lire aussi: Pas de troisième lien dans les plans d’Anglade

En faisant l’état des lieux du tramway, mardi, le maire Marchand a confirmé que la facture avait bondi de 600 millions de dollars, un montant dont la Ville de Québec espère retrancher 70 millions par un effort de rationalisation.

Il réclame que les 530 millions de dollars restants soient divisés entre le provincial (50%), Ottawa (40%) et la Ville (10%).

En marge d’une conférence de presse donnée mercredi, la vice-première ministre Geneviève Guilbault a promis que son gouvernement serait «au rendez-vous» pour aider à éponger la facture, sans se commettre sur un montant.

«J’ai entendu comme vous le souhait qu’a formulé le maire [...] Ce sont des discussions qu’on va avoir en privé. On va terminer de négocier tout ça, de s’arranger entre nous, et on vous reviendra rapidement», a-t-elle expliqué.

Elle a rappelé du même souffle que son gouvernement s’était «déjà montré ouvert [...] à contribuer à une hauteur peut-être supplémentaire au tiers qui est prévu actuellement pour la portion dépassements de coûts».

Possible à Ottawa

Aussi présent à la conférence de presse, le ministre fédéral Jean-Yves Duclos a ouvert toute grande la porte à un financement de l’ordre de 40%, mais a dit être dans l’attente d’une demande formelle de Québec.

Les programmes existants prévoient un soutien fédéral de cette hauteur, mais il faut d’abord «laisser le temps au gouvernement du Québec de formuler au gouvernement canadien une proposition de financement des coûts additionnels», a-t-il dit, promettant que le gouvernement Trudeau donnerait «toute l’attention nécessaire à cette demande éventuelle».

«Un excellent signal» et une «excellente nouvelle», a analysé Mme Guilbault.

Plusieurs facteurs

La facture du tramway a grimpé dans les derniers mois en raison, notamment, de l’inflation, de la volatilité du marché immobilier et de l’année de retard causée par l’échec du premier processus d’approvisionnement.

L’entente signée avec le maire Labeaume le printemps dernier, à la suite du dernier changement de tracé, prévoyait un partage égal des dépassements de coûts entre la Ville, le fédéral et le provincial, soit un tiers chacun.

Un montage «inéquitable» que la Ville aurait accepté «à son corps défendant» parce que c’était la seule issue, avait plus tard dénoncé Régis Labeaume dans ses derniers jours à la mairie.

À VOIR AUSSI   

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.