/sports/soccer/cf-montreal
Navigation

James Pantemis veut rebondir

Le poste de gardien numéro un est chaudement disputé au camp d’entraînement

SOCCER-USA/
Photo d’archives La fin de saison n’a pas été facile pour le gardien du CF Montréal James Pantemis, qui repart sur de nouvelles bases en 2022.

Coup d'oeil sur cet article

Alors qu’il semblait être le gardien numéro un la saison dernière, James Pantemis doit tout recommencer cette saison.

• À lire aussi: CF Montréal : une transaction qui pourrait signifier davantage

• À lire aussi: Samuel Piette de retour avec la formation canadienne

Quand Clément Diop a été libéré par le CF Montréal à la mi-août, l’an passé, Pantemis était devenu l’homme de confiance de Wilfried Nancy.

Le Montréalais de 24 ans a toutefois été infecté par la COVID-19, ce qui a laissé une ouverture pour son compatriote Sebastian Breza, qui est de retour pour une nouvelle année en prêt.

Puis une fin de saison plus difficile avec un mauvais but en fin de match contre Toronto l’a confiné au banc pour les deux dernières rencontres de la saison.

« Seb était en bonne forme avec le Championnat canadien et il amenait de la confiance aux gars, alors le coach a voulu amener un nouveau momentum », a résumé Pantemis mardi.

Il y a quelques mois, Pantemis aurait entrepris le camp d’entraînement avec l’étiquette de gardien numéro un, mais le poste est ouvert pour qui saura le prendre entre Sebastian Breza, Jonathan Sirois et lui.

« Le poste va être donné au gardien qui va le mieux performer pendant la présaison, insiste Pantemis. C’est une bonne opportunité pour tout le monde de montrer ce qu’il peut faire, on part tous avec une ardoise vierge. »

Bon joueur, Pantemis estime que la compétition peut permettre à tout le monde d’élever son niveau de jeu.

« C’est toujours une bonne chose d’avoir de la concurrence. Pour moi, rien ne change. Chaque année, je me présente au camp avec l’idée de montrer que je mérite de jouer et d’être partant. »

Oublier 

Même si la saison 2021 ne s’est pas terminée comme il l’aurait souhaité, le gardien montréalais assure qu’il est passé à autre chose.

« Je ne pense pas trop à la saison passée, surtout à la fin de l’année. »

Se retrouver au bout du banc quand on a disputé 18 rencontres, dont la majorité après le départ de Diop, a de quoi ébranler la confiance d’un gardien, mais pas celle de Pantemis.

« Je ne crois pas que c’était une question de confiance, mais plutôt de la frustration. Mais j’en tire aussi de la motivation, ç’a allumé un petit feu en moi.

« Tout le monde veut jouer, mais on est conscients qu’il n’y a qu’un poste pour nous », a-t-il ajouté en parlant du côté ingrat du rôle de gardien de but.

Sa décision

Pantemis a par ailleurs été écarté de la liste des joueurs rappelés par le Canada pour les trois prochains matchs de qualification de la Coupe du monde, mais c’était sa décision.

Il avait été de la sélection lors des huit premières rencontres du tournoi, qui en compte 14 par formations.

« C’est sûr que j’aurais voulu être là, mais ma décision a été prise en tenant compte de ma situation au club, je ne voulais pas rater deux semaines. Je veux montrer que je suis le gardien qui peut être prêt le 15 février. »

Son objectif est donc clair, il veut être le gardien partant contre Santos Laguna lors du quart de finale de la Ligue des champions.

À VOIR AUSSI :

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.