/sports/opinion/columnists
Navigation

La moins pire des solutions

Red Wings vs Canadiens
Photo d'archives, Martin Chevalier Dominique Ducharme semble à court de solutions derrière le banc du Canadien.

Coup d'oeil sur cet article

Enfin, la moitié du chemin de croix est complétée. Jésus est déjà tombé, reste la couronne d’épines et la crucifixion.

Tous les brillants cerveaux se demandent ce matin s’il faut congédier Dominique Ducharme. En précisant que ce n’est quand même pas de sa faute si Carey Price est allé en désintoxication et plie du linge dans la chambre à coucher au lieu de s’entraîner, si Shea Weber se repose en tant que capitaine du Canadien en Colombie-Britannique, si Jeff Petry vit seul pendant que madame Julie et les trois enfants ont fui le couvre-feu au Michigan et que la moitié des joueurs de l’équipe ont compris qu’ils étaient dans une organisation toute croche et qu’ils n’en avaient rien à cirer à se les geler sur la route...

En faisant bien attention de ne pas trop forcer pour éviter les blessures qui pourraient les empêcher de décrisser au plus vite d’ici la date limite des transactions.

Fait que Dominique Ducharme, il fait quoi dans cette merde ?

Envoyer son cinquième goaler devant le filet parce que Price, Jake Allen et Samuel Montembeault sont blessés ou ne veulent pas jouer ?

Essayer de convaincre Jonathan Drouin de jouer avec cœur ?

Expliquer à Cole Caufield que la saison est commencée ?

Une saison gaspillée

La saison est gaspillée. Kent Hughes a beau savoir communiquer comme agent de joueurs, vous pensez que des belles paroles vont faire le travail ?

C’est évident que Ducharme vit sur du temps emprunté. Le pauvre homme est le plus malchanceux des entraîneurs à leurs débuts dans la Ligue nationale. À sa première saison complète, le directeur général qui lui a donné une chance a été sorti de Montréal
à coups de pied au derrière et le nouveau César ne le connaît même pas. Et il se retrouve avec une équipe moche, amochée et sans cœur.

Lors de sa conférence de presse, Hughes a juste dit qu’il aimerait avoir un coach moderne. C’est quoi un coach moderne ? Il a ajouté un coach bon communicateur.

Communicateur avec qui ? Le CH se fout complètement des amateurs et des Québécois. Donc, il pensait aux joueurs. Voudrait-il avoir Jon Cooper derrière le banc ? Parce que des Jon Cooper, y a juste un dans la Ligue nationale. Et que Bob Hartley est en Russie et Guy Boucher à RDS.

La saison est gaspillée. Pourquoi aller brûler un nouveau coach dans cet environnement pourri ? Surtout avec un gouvernement qui fait tout pour emmerder le sport, qu’il soit professionnel ou amateur. Les femmes des joueurs sont tannées, les joueurs sont écœurés, les dirigeants du CH n’en peuvent plus et c’est Dominique Ducharme qui aurait la solution pour régler les vipères qui sortent de la boîte de Pandore ?

La moins pire des solutions, c’est de garder Ducharme au moins pour le reste de la saison. Ça va donner à Kent Hughes la chance de trouver un successeur s’il le désire. 

Lui donner aussi la chance de découvrir quel genre d’individus forment son équipe. C’est simple, tous les trous-de-culs de l’organisation vont se révéler au cours des prochains mois. Les égoïstes, les flancs mous, les individualistes, les peureux, les suiveux comme les vrais, les braves et les leaders malgré la situation.

En leur offrant un nouveau coach en pâture, il leur permettrait de camoufler leur vraie nature un autre trois mois.

Après tout, la fin est proche.


DANS LE CALEPIN

Angela Price a souligné le travail important que font les camionneurs dans tout le Canada et qui sont pognés avec les mesures sanitaires. Ils sont des milliers à se diriger en convoi vers Ottawa. Angela les trouve inspirants. J’ai toujours aimé les truckers... 

Qui se compare à Félix chez le Canadien ?   

Vous savez ce matin si Félix Auger-Aliassime a gagné. S’il a perdu, c’est pas grave. Il est au moins neuvième au monde.

Mais comme Félix ne porte pas un chandail du Canadien, trop de Québécois n’ont aucune idée de ce qu’il est sur la scène mondiale. Si vous voulez trouver une comparaison, c’est toute la Ligue nationale et la KHL qu’il faut embrasser.

Qui est le neuvième meilleur joueur de hockey au monde, incluant les gardiens, les défenseurs et les attaquants dans toutes les ligues du monde ? Alex Ovechkin ? Auston Matthews ? Sidney Crosby ? Victor Hedman ?

Chose certaine, ce n’est pas Nick Suzuki qui peut lui porter ombrage.

En fait, à part peut-être quelques éclairs de grandeur chez Carey Price qui depuis des décennies a été un top 9 de la LNH chez le Canadien ?

Des Leçons pour « SHAPO »

Félix n’est pas tout seul dans les hauteurs du tennis international. Denis Shapovalov s’y retrouve aussi. Mais « Shapo » n’a pas mûri autant qu’Auger-Aliassime au cours de la dernière année. 

Hier, il avait Rafael Nadal à sa portée et il s’est laissé distraire par les habitudes et les tics de l’Espagnol. 

Nadal a un nouveau truc. Il dépose sa serviette soigneusement pour la faire sécher entre deux points. Puis, il se gratte les couilles, la raie des fesses, l’oreille, le front et se décide à servir après son rituel. Il dépasse les secondes allouées pratiquement à tous les points.

Mais Nadal, c’est Nadal. Va falloir que « Shapo » l’accepte encore quelques années et apprenne à rester concentré.

Des chanceux...

En attendant, bravo Félix. Et Big Matt et Jess sont bien chanceux de couvrir le tennis en 2022...

Pensez aux deux gars qui sont pognés avec le Canadien...

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.