/sports/hockey/canadiens
Navigation

Le litige opposant le CH à la Santé publique dévoilé

Coup d'oeil sur cet article

Les récents assouplissements annoncés par le gouvernement Legault ne sont pas près de satisfaire le Canadien de Montréal.

• À lire aussi: Carey Price: un dossier toujours nébuleux

• À lire aussi: Une chance pour Montembeault

En entrevue avec Jean-Charles Lajoie, mercredi, France Margaret Bélanger a accepté de commenter le dossier de la capacité de spectateurs qu'on veut limiter à 500 personnes au Centre Bell.  

«C'est certain qu'il y a de la déception, mais on ne peut pas faire autrement. Nous sommes conscients de la situation. La santé des gens et la solidarité, on comprend tout ça depuis 22 mois et on fait bien attention à ça. Ceci étant dit, on arrive mal à s'expliquer qu'on peut accueillir 500 personnes dans une salle de 1000 sièges et qu'au Centre Bell c'est 500 personnes pour 21 000 sièges. Le Centre Bell, c'est deux millions de pieds carrés. On aurait souhaité plus de capacité et on espère que ça va venir rapidement.»

La présidente Sports et divertissement du Groupe CH soutient qu'un argument de taille en faveur du Canadien reste toujours sans réponse de la part du gouvernement.

«Depuis qu'on a repris nos activités le 3 janvier 2021, on n'a jamais eu aucune éclosion. Malgré les centaines de milliers de personnes qui ont été au Centre Bell, parce qu'il y en a eu beaucoup des gens qui sont venus nous voir dans les séries et dans les derniers mois. C'est une fierté pour nous et on veut maintenir ça. On explique comment on voit les choses et ils prennent les décisions.» 

  • Écoutez la chronique de Jean-François Baril sur QUB radio:  

France Margaret Bélanger a également parlé de la récente nomination de Kent Hughes à titre de directeur général de la formation montréalaise.

«C'est énormément de changements. Marc était ici depuis 2012, mais il faut regarder vers le futur. Je crois qu'on a deux très bonnes têtes de hockey dans le moment et je crois que ça va nous amener ailleurs. Je ne suis pas impliquée dans les décisions de hockey, mais je regarde ça.»

En ce qui concerne le fait que de plus en plus de femmes occupent des rôles importants dans le monde du hockey, la Québécoise estime être encouragée par ce changement et croit que le meilleur est encore à venir. 

«Je connais un peu Emilie Castonguay et je tenais à la féliciter pour son poste. Selon moi, c'est une tendance qui est là pour rester et c'est extraordinaire. Geoff Molson a parlé de diversité et je crois que c'est quelque chose que Kent Hughes comprend très bien. Je pense certainement qu'on va avoir de la diversité au niveau des opérations hockey du Canadien. Je ne peux pas vous dire quand, mais je crois que ça s'en vient.»

À voir aussi  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.