/news/provincial
Navigation

Sainte-Brigitte-de-Laval: un cancer foudroyant emporte le maire Alain Dufresne

Sainte-Brigitte-de-Laval: un cancer foudroyant emporte le maire Alain Dufresne
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Terrassé par un cancer foudroyant, le maire de Sainte-Brigitte-de-Laval, Alain Dufresne, est décédé mardi soir, moins de trois mois après son élection.

• À lire aussi: Taxes résidentielles: une hausse de 1,7% à Sainte-Brigitte-de-Laval

• À lire aussi: Sainte-Brigitte-de-Laval: l’UPAC met la main au collet d’un ex-directeur

Son décès inattendu a créé une onde de choc au sein de la municipalité de plus de 8 000 habitants, au nord de Québec. L’homme de 65 ans laisse dans le deuil sa femme, ses quatre enfants et ses 10 petits-enfants.   

«C’est avec une grande tristesse que la Ville de Sainte-Brigitte-Laval annonce que le maire Alain Dufresne est décédé subitement mardi soir. La Ville tient à souligner son implication et son dévouement et souhaite exprimer ses plus sincères condoléances à sa famille et ses proches», a réagi la Municipalité par voie de communiqué, soulignant le parcours de ce citoyen «engagé» auprès de sa communauté.   

La COVID-19 ou le vaccin n’ont absolument rien à voir avec sa mort, ont tenu à préciser des membres de sa famille, soucieux de couper de court aux ragots sur le web. Greffé du foie depuis plus d’un an, M. Dufresne avait combattu un cancer dans les dernières années et subissait des examens réguliers. Il avait obtenu le feu vert des médecins pour soumettre sa candidature à la mairie. Rien ne laissait présager un tel destin funeste.   

«Il était en pleine santé il y a deux semaines. Tout était parfait. On a su la semaine dernière qu’il avait un cancer. Ça s’est fait vite, ça n’a pas d’allure. C’est inimaginable», a confié son épouse, France, inconsolable. «Même les médecins qui l’ont suivi sont sans mot. Ils n’en reviennent tout simplement pas.»   

En pleine forme lors de la campagne  

En entrevue durant la campagne électorale, l’ex-conseiller municipal – de 2013 à 2017 – disait d’ailleurs se sentir en pleine forme et avait confié son désir de revenir en politique active pour «aider les gens». Il avait remporté l’élection avec près de 52 % des voix et avait défait le maire sortant Carl Thomassin.   

Sa fille Michèle a également été élue au conseil municipal lors du scrutin de novembre dernier. La conseillère est actuelle mairesse suppléante. Son fils Louis, qui avait également tenté sa chance dans un autre district, avait cependant été défait.

Alain Dufresne était également propriétaire d’une entreprise spécialisée dans le domaine de l’éclairage à Beauport. Il avait notamment obtenu plusieurs contrats d’envergure dans les dernières années, notamment pour le Méga Parc des Galeries de la Capitale et le Club Med dans Charlevoix.   

Hommages politiques  

De nombreuses personnalités politiques, tous paliers confondus, ont réagi sur les réseaux sociaux en saluant la contribution d’Alain Dufresne et en offrant leurs sympathies à ses proches. «Son dévouement pour la communauté se fait sentir depuis 2013, mais je n’ai aucun doute que son passage demeurera gravé dans l’histoire de la municipalité», a déclaré le maire de Québec, Bruno Marchand.   

«On sait que le monde municipal est un petit monde, que l'implication dans les municipalités, quelle que soit leur taille, est un engagement précieux, important, qui peut être très exigeant pour les gens qui le font. Je salue l'engagement de M. Dufresne», a renchéri le chef de l’opposition à l’hôtel de ville de Québec, Claude Villeneuve.  

«C'est une grande perte. Il avait un engagement très clair. Je me joins à la famille dans cette perte. Soyez assurés que nous sommes avec vous dans nos pensées», a ajouté le chef de Québec 21, Éric Ralph Mercier.  

«Sainte-Brigitte-de-Laval perd un maire dévoué pour sa communauté. Je tiens à souligner son implication remarquable en politique municipale depuis 2013. J’offre toutes mes sympathies à la famille de M. Alain Dufresne, à ses proches ainsi qu’à tous les citoyens de cette belle municipalité», a réagi pour sa part la ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest.   

Drapeaux en berne 

Les drapeaux de l’hôtel de ville et des édifices municipaux ont été mis en berne à Sainte-Brigitte-de-Laval. Les détails seront communiqués plus tard concernant la cérémonie visant à lui rendre hommage.  

Une élection partielle à la mairie pour trouver celui ou celle qui lui succédera devra être planifiée d’ici quatre mois, comme le prévoit la loi. La date du scrutin sera déterminée ultérieurement.  

À VOIR AUSSI        

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.