/misc
Navigation

Les soins à domicile doivent devenir LA priorité

Cropped of female social worker helping senior woman to walk with walker at home
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Le système de santé est en lambeaux.

Une lumière rouge dont on ne parle presque pas clignote depuis des décennies : le sous-financement des soins à domicile. 

Nous en avons vu les conséquences avec la pandémie. Dans la refondation du réseau dont nous parle François Legault, augmenter la capacité hospitalière, oui, mais les soins à domicile doivent devenir LA priorité nationale.

Un sous-financement alarmant

Le Canada dépenserait moins de 15 % de l’enveloppe des soins de longue durée en soutien à domicile ; les meilleurs, comme le Danemark seraient à plus de 70 %.

Or, d’ici 10 ans, plus de 25 % de la population québécoise aura plus de 65 ans. Si on ne change pas dès maintenant le paradigme hospitalo-centriste, une tempête sournoise va nous frapper. 

Le Cirano, le Conseil du patronat, la Chaire de recherche sur les enjeux économiques intergénérationnels (CREEI) et d’autres ont publié des études qui devraient servir de bible pour nos décideurs. 

CHSLD : 100 000 $ la place

Selon la CREEI, on aura besoin d’environ 40 000 nouvelles places d’ici 2040, presque le double de la capacité actuelle ! Ouf ! 

Pour le gouvernement, le coût passera de 3,2 milliards $ en 2020 à 14,4 milliards $ en 2050, soit une multiplication de 4,5 juste pour les CHSLD. 

Tous s’entendent : avec des places en CHSLD à environ 100 000 $/an/personne, si on ne fait pas un virage radical vers les soins à domicile, on va frapper un mur. J’oserais dire qu’on l’a déjà frappé, mais imaginez la suite...

Cette révolution doit être faite dans la perspective des finances publiques, mais surtout pour le bien-être des aînés qui seront mieux à la maison que dans des établissements.

Prioriser le soutien à domicile

En mai, le gouvernement annonçait 750 M$ supplémentaires sur cinq ans pour intensifier l’offre de services publics à domicile. 150 M$ par année, c’est nettement insuffisant. On se serait attendu à 750 M$ supplémentaires... par année ! Le prochain budget sera un grand test pour le gouvernement.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.