/news/transports
Navigation

L’argent du 3e lien ira en santé et en éducation, promet Anglade

Coup d'oeil sur cet article

Dominique Anglade tourne définitivement le dos au projet de troisième lien et elle promet d’investir plutôt les sommes en santé et en éducation. Un plan concernant le transport en commun viendra également améliorer la mobilité de la région de Québec, promet-elle.

• À lire aussi: Des années d’entraves majeures à prévoir sur le pont Pierre-Laporte

• À lire aussi: Peu de changements au projet de tramway, mais des efforts pour réduire les coûts supplémentaires

La cheffe libérale a qualifié mercredi de «trou dans le fleuve» à 10 milliards $ le tunnel entre Québec et Lévis promis par le gouvernement Legault. «Et c’est à 10 milliards d’années-lumière des priorités des Québécois», a-t-elle déclaré en clôture du caucus virtuel de sa formation, tenu en vue de la rentrée parlementaire.  

«On ne peut pas continuer de cette manière. Sous un gouvernement Anglade, chaque dollar prévu pour ce projet sera investi en éducation et en santé», a-t-elle ajouté. 

Mme Anglade n’a toutefois pas pu préciser la somme que représenterait cet investissement; le projet caquiste, quant à lui, est évalué à une somme entre 7 et 9,5 milliards $, dont 40% pourraient venir de transferts fédéraux qui doivent obligatoirement être consacrés au volet de transport en commun.     

  • Écoutez l'entrevue de Mario Dumont avec André Fortin du PLQ sur QUB radio:   

De plus, l’argent irait dans des projets d’infrastructures, a-t-elle précisé, puisqu’il s’agit d’un budget différent de celui qui est consacré au fonctionnement des programmes.  

Pas d’unanimité pour un troisième lien

La cheffe libérale estime que la pandémie a démontré que les priorités des Québécois étaient ailleurs. Elle cite notamment les problèmes de ventilation dans les écoles, les reports d'interventions chirurgicales et les urgences fermées en région. «C’est là que doivent être nos priorités», dit-elle.   

À ses côtés, la députée Marwah Rizqy a d’ailleurs déclaré que l’appui au tunnel Québec-Lévis n'était pas monolithique dans la Capitale-Nationale. «Ce n’est pas vrai que les gens de Québec veulent investir 10 milliards $ dans un trou [...]. Ce n’est pas vrai que c’est un projet qui est unanime à Québec. Vous irez parler avec les gens de la ville de Québec et, non, ça ne passe pas», a affirmé la porte-parole libérale pour la région de la Capitale-Nationale.  

Transport en commun

Pour régler les problèmes de mobilité entre Québec et Lévis, le Parti libéral du Québec présentera un plan de «mobilité moderne» axé entre autres sur le transport en commun avant les élections de l’automne prochain.  

«Ce sont des solutions concrètes, à court terme, qu’on est capables de réaliser pour désengorger les deux principaux liens à Québec», explique Mme Rizqy, en soulignant que le tunnel du gouvernement Legault n’entrera pas en fonction avant une dizaine d’années.  

Bataille Québec-Montréal

De leur côté, les troupes caquistes n’ont pas tardé à attaquer la volte-face du PLQ: les troupes de Philippe Couillard promettaient toujours de construire un troisième lien aux dernières élections.  

Les deux ponts actuels sont vieillissants et ils devront éventuellement être remplacés, a fait valoir la ministre responsable de la Capitale-Nationale. «Il faut se projeter dans 50, 100, 200 ans, pour les prochaines générations», dit Geneviève Guilbault. 

Député caquiste de Chauveau, Sylvain Lévesque estime, pour sa part, que le PLQ tente de faire des gains dans la région de la métropole en abandonnant le projet.  

«Ils veulent faire la belle vieille bataille Québec-Montréal», dit-il.   

  • Écoutez la rencontre Foisy-Robitaille avec Philippe-Vincent Foisy, Antoine Robitaille et Benoit Dutrizac sur QUB radio:   

À VOIR AUSSI

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.