/sports/opinion/columnists
Navigation

Un premier pas vers la normalité

COURTOISIE
La Pourvoirie du Lac Blanc est reconnue et très fréq
Photo courtoisie La Pourvoirie du Lac Blanc est reconnue et très fréquentée par les motoneigistes depuis de nombreuses années.

Coup d'oeil sur cet article

L’annonce faite hier par le gouvernement du Québec avec la réouverture des restaurants à 50 % et la nouvelle définition de la bulle familiale à compter du 31 janvier prochain va complètement changer la donne pour les amateurs de motoneige. 

Maintenant, on pourra revenir au bon vieux temps, avec des randonnées en groupe, accès aux repas en salle, et possibilité de coucher deux par chambre, dans un hôtel ou une pourvoirie. L’accès aux relais sera plus facile. Pour tous les intervenants du milieu, c’est la lumière au bout du tunnel qui est maintenant visible. Le mois de février est définitivement le plus actif dans le monde de la motoneige. Les amateurs seront très nombreux dans les sentiers. Les fournisseurs de services vont pouvoir être là et offrir le maximum.

« Pour nous, ça va faire toute la différence, d’expliquer le directeur des ventes et du marketing de la Pourvoirie du Lac Blanc, Daniel Grenier. Nous accueillons les motoneigistes chez nous depuis de nombreuses années. Avec le temps, nous avons développé une expertise qui nous permet de répondre adéquatement à leurs besoins. Nous allons vivre en quelque sorte une véritable libération du monde contrôlé dans lequel nous vivions depuis le début de la saison. Nous allons être là au maximum. »

À cheval sur les régions de la Mauricie et de Lanaudière, cette pourvoirie a toujours été là pour les motoneigistes.

« Pour nous, c’était devenu une véritable gymnastique de haute voltige pour assurer les services, d’expliquer le spécialiste. Tenant compte du contexte pandémique et des mesures en place, il fallait les accueillir dans une chambre en bulle familiale pour un couple ou des chambres individuelles pour chaque motoneigiste. Comme la salle à manger était fermée, les repas étaient servis aux chambres. Pour les motoneigistes qui nous visitaient durant la journée, nous avions une cantine extérieure où il était possible de commander un repas et de manger sur une table à pique-nique à l’extérieur. Nous avions en plus créé des bancs de neige pour couper le vent. »

Malgré les mesures, la pourvoirie est demeurée ouverte toute la semaine afin d’assurer le service d’essence et autres pour les motoneigistes.

« De 11 h à 14 h la semaine et de 11 h à 16 h la fin de semaine, nous étions toujours là, d’expliquer M. Grenier. C’était notre façon de redonner au suivant en assurant ces services aux motoneigistes. Ils nous ont permis de devenir ce que nous sommes aujourd’hui durant la saison hivernale. Durant 25 ans, nous avons profité pleinement de leur présence. »

Ailleurs aussi

L’exemple que nous venons de donner avec cette pourvoirie s’est reproduit un peu partout dans toutes les régions du Québec. En Chaudière-Appalaches, au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie, au Saguenay Lac-Saint-Jean, en Mauricie, dans Charlevoix, sur la Côte-Nord et en Abitibi, partout il y avait des gens qui étaient là pour offrir aux motoneigistes des services malgré toutes les complications des mesures sanitaires. 

« Il est très important d’aller les encourager, d’expliquer Michel Garneau de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec. Les amateurs peuvent les découvrir en consultant les sites des Associations touristiques régionales (ATR), le site de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec ou encore Motoneiges.ca. Ce qui fait en très grande partie la réputation du réseau de sentiers de motoneiges du Québec comme étant le meilleur au monde, c’est l’accès aux services qui s’offre aux motoneigistes. Nous avons accès à tout ou presque, autant dans certaines villes qu’en pleine forêt. Pour garder ces prestataires qui offrent beaucoup aux motoneigistes, il faut les encourager après cette période difficile. Ils ont su s’adapter. Ils attendent les motoneigistes présentement. Le fait de les encourager va leur assurer un certain chiffre d’affaires, qui fera la différence pour l’avenir. Si on veut les garder, il faut agir en conséquence. » 

EN BREF

Événement annulé

En raison de la pandémie, le Grand Événement Ski-Doo qui devait avoir lieu la fin de semaine prochaine au Fairmont le Manoir Richelieu dans Charlevoix a été annulé. La directrice ventes et marketing du Manoir, Caroline Ouellette, a expliqué dans son envoi que déjà toute l’équipe planche sur la présentation de ce rendez-vous unique pour 2023.


Sentiers de qualité

Le président du club les Aventuriers de Charlevoix, Raynald Harvey, nous a fait parvenir une photo prise alors qu’il surfaçait un des sentiers du club dans les montagnes de sa région. À voir le résultat, on comprend vite que ses sentiers sont en excellentes conditions. Ça peut faire une belle destination pour une sortie à la journée ou en randonnée organisée.


Un code plastifié

Il se peut fort bien qu’à un moment ou à un autre, votre téléphone vous joue des tours lorsque viendra le temps de présenter votre passeport vaccinal lorsqu’il sera nécessaire. La meilleure chose à faire est de vous rendre chez un marchand qui peut vous l’imprimer sur une petite carte plastifiée format portefeuille. Cette dernière sera toujours disponible et fort utile pour que vous ne soyez pas pris au dépourvu.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.