/entertainment/comedy
Navigation

Réouverture: hiver de détours en humour

Plusieurs humoristes doivent reporter le lancement de leur tournée

Guillaume Pineault
Photo courtoisie, Félix Renaud Guillaume Pineault devait faire la première montréalaise de son spectacle Détour mardi dernier.

Coup d'oeil sur cet article

« C’est l’enfer ! » Pour la productrice Véronique Trépanier, qui programme les tournées de Phil Roy, Pierre-Yves Roy-Desmarais et Rachid Badouri, la réouverture prochaine des salles de spectacles à la moitié de la capacité complique énormément les calendriers. 

D’ici vendredi prochain, Véronique Trépanier, de KoScène, devra décider si elle reporte ou non la première montréalaise du nouveau spectacle de Phil Roy, prévue le 16 mars à l’Olympia. « J’essaie de voir différentes options en ce moment. Je n’ai même pas de mots pour l’expliquer. Ma tête tourne à 500 km/h. »

Un peu partout dans l’industrie, les producteurs se cassent la tête pour voir ce qu’ils feront avec les tournées de leurs humoristes. Cet hiver, près de 10 nouveaux spectacles devaient être lancés. L’incertitude des prochaines semaines avec les mesures sanitaires n’est rien pour leur faciliter la tâche.

Mardi dernier, Guillaume Pineault devait faire sa première montréalaise de Détour. L’événement a bien sûr été reporté. « On est en train de regarder pour mars, dit l’humoriste. Il y a des dates ouvertes au Gesù. On veut en réserver le plus possible pour que si ça repart [à pleine capacité], on soit prêt. »

Dans d’autres salles, la situation est encore plus compliquée. Au DIX30 de Brossard, où l’on trouve les salles Le Club et L’Étoile, Véronique Trépanier mentionne que plus aucune date n’est disponible pour le reste de 2022. « On se retrouve donc à devoir déjà reporter en 2023 », dit-elle. 

En décembre dernier, Rachid Badouri devait donner trois spectacles à Montréal, entre Noël et le jour de l’An. Quelques jours plus tôt, le gouvernement avait ordonné la fermeture des salles. « J’ai déplacé ces spectacles au mois de juin prochain, dit Véronique Trépanier. À l’origine, ces représentations-là devaient avoir lieu en mars 2020 ! »

La productrice mentionne avoir vu plus de remboursements pour cette cinquième vague que les précédentes. « Au début de la pandémie, on n’avait pas tant de remboursements. Mais là, il y en a quand même pas mal. Je pense que les gens sont fatigués », dit-elle. 

Des reports et des reports

Pour les humoristes qui remplissent leurs salles à guichets fermés, le casse-tête de la réouverture à demi capacité est important. « Pour Rachid, par exemple, il ne peut pas jouer en février, parce que ses shows étaient tous complets, dit Véronique Trépanier. Il ne peut pas non plus faire deux spectacles par soir, car il va en faire 12 par semaine. Il va être brûlé. On doit donc déplacer encore ces dates. »

Pendant des semaines, Guillaume Pineault espérait pouvoir présenter sa première du 25 janvier. « J’étais un peu dans le déni et je me disais que tout se réglerait en deux semaines », dit-il. Quand est arrivée la fameuse journée, il dit avoir encaissé un coup. « Mon équipe me dit que le titre de mon spectacle prend tout son sens. Mais là, je suis un peu tanné que ça prenne du sens ! » 

Des premières incertaines 

  • Guillaume Pineault : la première de Détour du 25 janvier a été reportée.
  • Richardson Zéphir : le lancement de Zéphir n’aura pas lieu le 16 février.
  • Mariana Mazza : son équipe a reporté sa première d’Impolie prévue en février.
  • Anne-Élisabeth Bossé : Jalouse ne sera pas lancé le 1er mars.
  • Virginie Fortin : sa première de Mes sentiments est toujours à l’horaire du 9 mars.
  • Phil Roy : une décision sera prise la semaine prochaine pour la première de Philou prévue le 16 mars.
  • Les premières de Cathy Gauthier, Simon Delisle et Philippe Laprise sont toujours à l’horaire en avril.
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.