/opinion/columnists
Navigation

Inflation: Justin n'a que lui à blâmer

Inflation: Justin n'a que lui à blâmer
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Comme si les affres de la pandémie étaient insuffisantes, voilà que s’invite maintenant le spectre de l’inflation. Après 30 ans d’accalmie, la voici de retour au cœur de nos préoccupations. Et si la tendance se maintient, parions qu’elle deviendra rapidement le principal problème économique et social.

Il faut dire qu’avec un taux de 4,8 %, l’inflation n’est plus un vague concept abstrait rapporté par les manuels d’économie. Au contraire, elle est douloureuse pour le portefeuille alors que chaque visite au supermarché nous rappelle que notre pouvoir d’achat s’érode.

Appauvrissement

Pour expliquer cet appauvrissement, Ottawa incrimine les perturbations dans la chaîne d’approvisionnement, ou un quelconque mauvais alignement des astres. 

Les « explications » invoquées par Ottawa sont de la foutaise ! C’est de la boucane pour faire oublier que ce sont les dépenses pharaoniques de Justin Trudeau, lesquelles ont été essentiellement financées par la Banque centrale, qui ont provoqué l’inflation.

Justin s’est autoproclamé sauveur de la nation en recourant à la planche à billets de manière irréfléchie. Mais l’irresponsabilité et l’incurie ont un prix. Et ce prix, ce sont les Canadiens qui le payent ! Parce que Justin s’est soucié davantage de son image et de son orgueil que de la santé économique de son pays, le pouvoir d’achat chute comme jamais. 

Otage

Et maintenant, Justin nous fait une démonstration puérile d’autorité en déclarant la guerre aux camionneurs non vaccinés. Il exige obéissance à ses diktats. Pour faire plier les camionneurs, c’est sans scrupules qu’il est prêt à priver des millions de Canadiens de leurs produits d’épicerie et à aggraver une inflation déjà trop importante.

On dit qu’en temps de crise, les intelligents cherchent des solutions tandis que les imbéciles cherchent les coupables. On sait à quel groupe Justin appartient. Il apparaît donc que la plus grande menace qui pèse actuellement sur le Canada, ce n’est pas la COVID, c’est son premier ministre !

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.