/investigations/environment
Navigation

Usine d’eau potable: nouvelle tape sur les doigts pour Shawinigan

La Ville aurait encore bafoué des règles environnementales dans la saga de l’usine d’eau potable

Usine du lac à La Pêche
Capture d’écran, TVA Nouvelles

Coup d'oeil sur cet article

Les tuiles s’accumulent à la Ville de Shawinigan. Alors qu’une majorité de Shawiniganais doivent faire bouillir leur eau depuis maintenant deux mois, conséquence de la fermeture en catastrophe d'une usine d’eau potable, voilà que la Ville vient de recevoir un nouvel avis de non-conformité pour des travaux réalisés cet automne.

• À lire aussi: Shawinigan: toujours pas de solution pour l’usine d’eau potable du Lac-à-la-Pêche

• À lire aussi: Usine du Lac-à-la-Pêche: les citoyens réclament plus de transparence

• À lire aussi: Un avis d’ébullition qui s’étire à Shawinigan

Ces travaux visaient à nettoyer les rejets de boues toxiques déversées par l’usine du Lac-à-la-Pêche dans le ruisseau voisin et qui ont tué des poissons à l’été 2020.

L’avis a été remis le 18 janvier à la suite d’inspections et de vérifications effectuées le 12 octobre et le 9 décembre, nous a confirmé le ministère, jeudi.

Le ministère reproche entre autres à la Ville de «ne pas avoir récupéré sans délai une matière dangereuse rejetée accidentellement dans l'environnement, à savoir des hydrocarbures pétroliers».

Étonnamment, la Ville, qui a publié vendredi, soit 10 jours plus tard, un communiqué pour annoncer avoir reçu l’avis, ne fait pas mention de cet élément.

Le ministère donne peu de détails sur l’événement, mais André Berthiaume, le résident dont la propriété est traversée par le ruisseau pollué et qui est le premier à avoir dénoncé les problèmes de l’usine, nous indique avoir constaté que deux pompes utilisées pour les travaux laissaient couler du diesel sur un chemin situé au-dessus du cours d'eau. Lors des pluies, le diesel s'y déversait.

Il avait aussi constaté que plusieurs pompes étaient beaucoup plus près des rives que ce qui est permis, soit à moins de 30 m du ruisseau. Le ministère nous confirme que l’avis vise des travaux non conformes. À ce sujet, toutefois, la Ville «estime que ces mesures faisaient partie de l’autorisation demandée», précise le communiqué. 

Pourtant, dans un courriel d’Elyse Ménard — directrice au service de l’aménagement du territoire de la Ville — envoyé au ministère en date du 13 septembre, il est écrit au sujet de la méthode de travail qu'«aucun équipement ne sera installé à l’intérieur d’une distance de 30 m du ruisseau». Le ministère reproche également à Shawinigan de ne pas avoir respecté la fréquence et les délais de transmission de registres de débits et les rapports sur des rejets de l’usine de traitement. La Ville répond avoir transmis le registre... lorsque le ministère en a fait la demande, de même que les résultats sur les rejets.

Le ministère dit évaluer les suites à donner à cet avis, à savoir une amende (sanction administrative pécuniaire). Elle pourrait aussi ouvrir une enquête. Les travaux de nettoyage du ruisseau doivent reprendre au printemps et le ministère assure qu’il fera un «suivi rigoureux».

M. Berthiaume déplore le fait qu’il a dû multiplier les appels au ministère avant que la situation ne soit prise au sérieux.

Il s’agit du sixième avis de non-conformité pour la Ville en lien avec son usine du lac à la Pêche. Notre Bureau d’enquête révélait en août dernier que le ministère de l’Environnement avait ouvert une enquête après avoir remis 5 avis de non-conformité à la Ville concernant les rejets toxiques de l’usine, pour avoir tardé à avertir le ministère, pour avoir fait des travaux sans autorisation et pour ne pas avoir rendu public son bilan annuel de la qualité de l’eau potable (il l’avait finalement été quelques jours après notre reportage).

L’usine d’eau potable du Lac-à-la-Pêche, qui n’a jamais bien fonctionné depuis son ouverture en janvier 2020, est fermée depuis le 1er décembre pour une durée indéterminée. En conséquence, 70% des Shawiniganais doivent faire bouillir leur eau depuis deux mois.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.