/news/politics
Navigation

Anglade demande à «Rambo» Gauthier de rester chez lui

Le convoi de la liberté à Québec inquiète les élus

Coup d'oeil sur cet article

La cheffe du Parti libéral invite le leader du « convoi de la liberté » qui est en route pour la colline Parlementaire, Bernard « Rambo » Gauthier, à rester chez lui si son objectif est de paralyser la Ville de Québec.

• À lire aussi: «Convoi de la liberté»: tout ce qu'il faut savoir sur les manifestations à Ottawa et Québec

• À lire aussi: Siège annoncé à Québec: camions recherchés pour «staller» la ville

• À lire aussi: «Convoi de la liberté»: Marchand annonce qu’il n’aura pas de patience

« Si l’objectif de Rambo Gauthier, là, c’est de venir à Québec puis de manifester de manière pacifique, c’est une chose. Si son objectif c’est de venir jammer la ville de Québec pour jammer la ville de Québec, empêcher les restaurateurs de fonctionner, les petits commerçants, moi, je l’invite à rester chez lui », a affirmé Dominique Anglade lors d’un point de presse, tôt mercredi matin. 

Un « convoi de la liberté », semblable à celui qui paralyse Ottawa depuis six jours, est mené par le syndicaliste Bernard « Rambo » Gauthier.

Ce dernier dit s’amener à Québec afin d’assiéger Québec pour dénoncer les mesures sanitaires et « retrouver leur liberté d’avant ».

Carnaval compromis

De son côté, le gouvernement Legault souhaite que le « convoi de la liberté » qui envahira Québec ne nuise pas au Carnaval de Québec qui s’animera ce week-end autour de l’Assemblée nationale.

Il s’en remet au jugement des policiers afin de contrôler les manifestants. 

« Je fais confiance aux policiers de Québec, au maire de Québec et à la SQ », a affirmé le premier ministre François Legault, questionné sur les risques de débordement. 

La ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbeault, estime que « jammer » la Ville de Québec est inacceptable.

« Ça dépend de ce qu’on entend par jammer une ville. Mais, si on entend justement empêcher des gens de circuler, empêcher des gens de vivre normalement, empêcher les enfants puis les parents d’aller voir le Bonhomme puis de faire leurs affaires, moi, je pense que non, ce n’est pas acceptable », a-t-elle affirmé.

  • Écoutez l'entrevue de Mario Dumont avec Jonathan Olliat sur QUB Radio:   

Donner une chance

La ministre du Tourisme, Caroline Proulx, signale que Québec souffre déjà de l’absence des touristes internationaux et des croisières.

« Les festivals et les événements en ont tellement arraché depuis deux ans », a souligné la ministre.

« Les restaurants ont été fermés. C’est dur pour les commerçants. Donnez-leur une chance aux commerçants. » 

Les organisateurs et les commençants sont inquiets. Mme Proulx a déjà affirmé que le gouvernement sera au rendez-vous pour aider l’industrie en cas de problèmes.

Le péquiste Paul Saint-Pierre Plamondon a mentionné que manifester devant l’Assemblée nationale est un droit, mais que « prendre la Ville de Québec en otage » est aussi inacceptable.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.