/sports/hockey
Navigation

Sags: une défaite en prolongation au retour au jeu

Sags: une défaite en prolongation au retour au jeu
Photo Roger Gagnon

Coup d'oeil sur cet article

Les Saguenéens de Chicoutimi se sont inclinés par la marque de 3-2 en supplémentaire face aux Mooseheads de Halifax, samedi soir, au Centre Georges-Vézina. Il s’agissait du premier match des Sags depuis la reprise des activités dans la LHJMQ.

• À lire aussi: Lukas Cormier règle le cas du Drakkar

• À lire aussi: Les Diables rouges repartent du bon pied

«J’ai été très impressionné par notre équipe. Pour moi, on a été de loin le meilleur club sur la glace. Il y en a beaucoup de nous qui jouaient leur premier match», a déclaré l’entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean.

Les hommes de Yanick Jean ont été les premiers à s’inscrire au tableau. Matej Kaslik a servi une passe parfaite à William Rouleau, qui n’a eu qu’à pousser la rondelle dans une cage béante.

Halifax n’a pas pris beaucoup de temps pour répliquer. Jordan Dumais a surpris le gardien des Bleus, Kevyn Brassard, dès la mise en jeu, pour faire 1-1.

Kaslik est revenu à la charge en milieu de deuxième. Il a fait mouche avec un excellent lancer vers le haut du filet qui a trompé la vigilance du cerbère des Néo-Écossais.

Boucher vole la vedette

Troisième période: le tableau indicateur affichait moins de deux minutes à jouer. Le temps pressait, quand Evan Boucher a marqué soudain son premier en carrière dans la LHJMQ, ramenant tout le monde à la case départ et forçant la prolongation.

Puis, après avoir inscrit son premier but dans la LHJMQ à son premier match dans la LHJMQ, quelques minutes plus tôt, Boucher a terminé sa soirée de rêve en donnant la victoire aux Mooseheads 3-2 en supplémentaire.

Plusieurs débuts

Les Sags affichaient un visage bien différent de celui qu'ils avaient au moment de partir pour la pause des Fêtes. C’était au tour des Thomas Bégin, Marc-Antoine Séguin et Cael MacDonald de ce monde de revêtir l’uniforme les Bleuets, après que Félix Lafrance, Thomas Belgarde et Loris Rafanomezantsoa eurent été échangés pendant le congé.

Yanick Jean n'avait d’ailleurs que de bons mots à dire à propos d’un de ceux-ci, Thomas Bégin. «J’ai aimé sa patience avec la rondelle. Il a un bon sens du jeu. Il est capable d’attirer un joueur pour bouger la rondelle. Honnêtement, je l’ai trouvé impliqué», a avoué l’Almatois d’origine.

Les Saguenéens disputeront un deuxième match en deux soirs au Centre Georges-Vézina dimanche, quand la meilleure formation du circuit Courteau, les Islanders de Charlottetown, seront de passage.

À VOIR AUSSI 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.