/news/coronavirus
Navigation

Passeport vaccinal: un malaise dans les églises

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir été fermés depuis le 31 décembre, les lieux de culte peuvent de nouveau accueillir les fidèles.

Pour l'instant, ils peuvent être ouverts à 50% de leur capacité d'accueil, pour un maximum de 250 personnes, afin de respecter la distanciation physique.

Cette nouvelle a été bien reçue par les membres de l'Église catholique, mais l'enthousiasme est freiné par l'obligation du passeport vaccinal.

Les fidèles devront maintenant prouver qu'ils ont reçu au moins deux doses pour aller prier, une obligation qui est mal reçue.

«Notre mission, c'est d'accueillir tout le monde sans faire de différence. Alors avec le passeport vaccinal, c'est une restriction un peu embêtante», a lancé Pierre Gingras, curé de la paroisse Saint-Jean-Baptiste, en entrevue avec TVA Nouvelles.

«Nous sommes un lieu communautaire qui rassemble les gens, alors de se voir obliger d'exclure des gens, ce n'est pas dans notre ADN», a renchéri Mario Côté, curé de la paroisse Saint-Ambroise-de-la-Jeune-Lorette.

Devant cette situation, le curé de la paroisse Saint-Ambroise-de-la-Jeune-Lorette offrira des messes à l'extérieur les samedis.

«Ça va nous permettre d'accueillir les non-vaccinés ou même les gens qui ont un malaise avec le fait de devoir présenter le passeport vaccinal», a expliqué Mario Côté.

Du côté de l'église Saint-Benoît, la célébration sera diffusée à l'extérieur par des haut-parleurs, pour les gens qui n'ont pas de passeport vaccinal.

En plus de créer un malaise au sein de l'Église catholique, la vérification du statut de vaccination exige du personnel supplémentaire.

Lorsque des funérailles seront célébrées dans les églises, le passeport vaccinal ne sera pas exigé, mais le nombre de personnes autorisé sera réduit à 50.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.