/sports/jo
Navigation

Pékin 2022: pas très loin de la récolte de 2018

Le Canada comptait seulement une médaille de moins qu’à la mi-compétition de Pyeongchang

Coup d'oeil sur cet article

À l’ouverture de ces Jeux de Pékin, il semblait clair que le Canada ne dépasserait pas son total historique de 29 médailles, obtenu à Pyeongchang. Mais une semaine plus tard, les représentants de l’unifolié sont déjà montés sur le podium à 12 occasions. C’était seulement une fois de moins qu’à pareil moment, il y a quatre ans. 

• À lire aussi: Pékin 2022: une deuxième médaille pour le Beauceron Éliot Grondin

• À lire aussi: McMorris conteste la victoire de Parrot

Le calendrier des Olympiques étant différent d’année en année, le jeu des comparaisons peut sembler périlleux. Force est d’admettre, toutefois, que les Canadiens maintiennent un rythme intéressant, aidés notamment par quelques performances surprises et leurs médailles récoltées dans des compétitions nouvelles inscrites au programme des Jeux (voir plus bas).

Après une analyse des forces en présence, Le Journal avait prédit un total de 26 médailles au Canada en Chine. Ces prévisions semblent toujours tenir. Les athlètes d’ici ont encore plusieurs belles chances de podium, notamment en surf des neiges, en ski acrobatique, en patinage de vitesse, en bobsleigh et, bien sûr, au hockey. 

Puis, les Olympiques ne seraient pas les Olympiques sans ces surprises qui permettent d’écrire les plus belles histoires. Cette semaine, le Canada a remporté sa première médaille en saut à ski, une épreuve inscrite au calendrier des Jeux en... 1924. 

► Hier soir au moment de publier cet article soit au début de la huitième journée de compétitions, Éliot Grondin, vedette montante du snowboard cross ajoutait du bronze à sa récolte à l’épreuve mixte. Il complétait l’équipe avec Meryeta O’Dine pour la 13e médaille du Canada.

Pyeongchang 2018           

  • Or : 4  
  • Argent : 5  
  • Bronze : 4   

TOTAL : 13 MÉDAILLES

Pékin 2022          

  • Or : 1  
  • Argent : 4  
  • Bronze : 7   

TOTAL : 12 MÉDAILLES

* Le jour 1 n’est pas comptabilisé, car aucune médaille n’est décernée le jour de la cérémonie d’ouverture. Les podiums qui auraient été obtenus ce vendredi en soirée ne sont pas indiqués.

Jour 2      

PYEONGCHANG 2018 

Photo d'archives, Ben Pelosse

Le Canada amorce ses Jeux avec un doublé en slopestyle : l’argent pour Maxence Parrot et le bronze pour Mark McMorris. On peut croire à un départ en force de la délégation canadienne, mais celle-ci a essuyé des déceptions au cours de la journée : le Québécois Samuel Girard a terminé au bas du podium au 1500 m en courte piste et Ivanie Blondin a pris le sixième rang au 3000 m en longue piste.      

  • Or : 0  
  • Argent : 1  
  • Bronze : 1   

PÉKIN 2022

Photo AFP

Mikaël Kingsbury pouvait rêver à un doublé olympique, après l’or récolté à Pyeongchang. La légende du ski acrobatique doit finalement se contenter de l’argent, mais il ajoute tout de même une troisième médaille à son palmarès aux Jeux, lui qui avait aussi terminé deuxième à Sotchi. Plus tôt en journée, Isabelle Weidemann offre à son pays son premier podium à Pékin, grâce à une course en bronze au 3000 mètres en longue piste.      

  • Or : 0  
  • Argent : 1  
  • Bronze : 1   

Jour 3      

PYEONGCHANG 2018

Photo d'archives, Ben Pelosse

Les athlètes canadiens connaissent une journée faste, notamment grâce aux prouesses des Québécoises Justine Dufour-Lapointe (ski – bosses) et Laurie Blouin (surf des neiges – slopestyle), toutes deux médaillées d’argent. En longue piste, Ted-Jan Bloemen récolte lui aussi une deuxième place, sur 5000 mètres. Mais le Canada remporte surtout sa première médaille d’or des Jeux : porté par les danseurs Tessa Virtue et Scott Moir, le pays s’impose à l’épreuve inaugurale de patinage artistique par équipe.     

  • Or : 1  
  • Argent : 3  
  • Bronze : 0   

PÉKIN 2022

Photo AFP

Le Canada n’a ajouté aucune médaille à son tableau. Le patineur de vitesse Ted-Jan Bloemen, double médaillé il y a quatre ans, doit se contenter du 10e rang sur 5000 mètres. La journée est aussi marquée par la chute violente de Justine Dufour-Lapointe en finale des bosses. Détentrice de deux podiums olympiques, la cadette de la famille de skieuses termine tout de même sa descente. « Les jeunes filles à la maison m’ont vue continuer et arriver en bas du parcours avec le sourire. La vie n’est pas toujours belle, la vie n’est pas toujours facile, mais il faut se relever », dira-t-elle après.      

  • Or : 0  
  • Argent : 0  
  • Bronze : 0   

Jour 4      

PYEONGCHANG 2018 

Photo d'archives, Didier Debusschère

En cette quatrième journée des Jeux, Mikaël Kingsbury écrit son nom dans l’histoire en remportant sa première médaille d’or olympique. Désormais, plus personne ne peut contester son surnom de « king des bosses ». Magistral lors de sa descente finale, le bosseur de Deux-Montagnes a fait fi de la pression et du stress pour décrocher le titre le plus important de sa carrière.      

  • Or : 1  
  • Argent : 0  
  • Bronze : 0   

PÉKIN 2022 

Photo AFP

Journée faste et émotive pour le Canada. En slopestyle, le planchiste de Bromont Maxence Parrot remporte l’or, trois ans après avoir reçu un diagnostique de cancer. Son compatriote Mark McMorris termine troisième. Kim Boutin réédite son bronze obtenu sur 500 mètres en 2018, mais cette fois sans faire l’objet des foudres de partisans mécontents. En saut à ski, les Canadiens écrivent l’histoire : Alexandria Loutitt, Abigail Strate, Matthew Soukup et Mackenzie Boyd-Clowes finissent troisièmes de l’épreuve mixte. Il s’agit de la première médaille du pays dans cette discipline, en 98 ans.      

  • Or : 1  
  • Argent : 0  
  • Bronze : 3   

Jour 5      

PYEONGCHANG 2018 

Photo d'archives, Didier Debusschère

La Sherbrookoise Kim Boutin rafle la première médaille olympique de sa carrière, mais ce bronze obtenu sur 500 mètres est assombri par les menaces reçues sur les réseaux sociaux de la part de partisans sud-coréens. Boutin, quatrième de la finale, a pu grimper sur le podium grâce à la disqualification d’une favorite locale, qui avait fini deuxième. En curling mixte, John Morris et Kaitlyn Lawes décrochent l’or, tandis qu’Alex Gough mérite le bronze en luge féminine.      

  • Or : 1  
  • Argent : 0  
  • Bronze : 2   

PÉKIN 2022 

Photo AFP

Les athlètes canadiens n’ajoutent aucune médaille, mais signent quelques belles performances. Sur 20 kilomètres, le biathlonien Scott Gow égale la meilleure position obtenue par le Canada dans cette discipline, avec une cinquième place. Le Québécois Jean-Philippe Le Guellec avait aussi terminé cinquième à Sotchi, au sprint 10 kilomètres.      

  • Or : 0  
  • Argent : 0  
  • Bronze : 0   

Jour 6      

PYEONGCHANG 2018 

Photo d'archives, Ben Pelosse

En couple, les patineurs artistiques Meagan Duhamel et Eric Radford remportent la première médaille olympique de leur longue association. Le duo d’Ontariens basé à Montréal avait pris le troisième rang du programme court, avant d’enchaîner avec une deuxième place au programme libre. « Ça va me rendre heureuse pour le reste de ma vie », avait lancé Duhamel en descendant du podium.      

  • Or : 0  
  • Argent : 0  
  • Bronze : 1   

PÉKIN 2022 

Photo Didier Debusschère

Le patineur de vitesse courte piste Charles Hamelin prend part à la dernière épreuve individuelle de sa brillante carrière au 1500 mètres, mais c’est son compatriote Steven Dubois qui s’illustre sur la distance. Dubois remonte tout le peloton de la finale disputée à 10 pour décrocher l’argent. Victime d’une commotion cérébrale il y a quatre ans, la planchiste Meryeta Odine chasse ses mauvais souvenirs en obtenant le bronze en snowboard cross.      

  • Or : 0  
  • Argent : 1  
  • Bronze : 1   

Jour 7     

PYEONGCHANG 2018 

Photo d'archives, AFP

Ted-Jan Bloemen survole le 10 000 mètres en patinage de vitesse longue piste, inscrivant du même coup le record olympique (12 min 39,77 s). L’Albertain d’origine néerlandaise éclipse aussi le roi de la discipline, son ancien coéquipier Sven Kramer. Au relais par équipe en luge, les Canadiens Alex Gough, Sam Edney, Tristan Walker et Justin Snith remportent l’argent, la deuxième médaille de l’histoire du pays dans cette discipline après celle obtenue plus tôt dans les Jeux par Gough.      

  • Or : 1  
  • Argent : 1  
  • Bronze : 0   

PÉKIN 2022 

Photo AFP

À seulement 20 ans, le Québécois Éliot Grondin devient le plus jeune planchiste de l’histoire à décrocher une médaille olympique – l’argent – en snowboard cross. Isabelle Weidemann est la première Canadienne à grimper deux fois sur le podium à Pékin, grâce à sa deuxième place au 5000 mètres en longue piste. À l’épreuve mixte des sauts en ski acrobatique, trois représentants du Québec (Miha Fontaine, Marion Thénault et Lewis Irving) décrochent le bronze de cette nouvelle compétition par équipe. En ski alpin, James Crawford monte sur la troisième marche du podium au combiné, pour rajouter une couche à cette grande journée du Canada.      

  • Or : 0  
  • Argent : 2  
  • Bronze : 2   

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.