/lifestyle/food
Navigation

Poulet frit: Oh que oui!

Fried chicken and French fries
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Depuis quelques années, et particulièrement dans les deux dernières avec le confinement et la livraison et le take-out de repas, force est de constater que le poulet frit vit une véritable renaissance, un petit buzz culinaire. 

Les chefs et entrepreneurs du monde de la restauration ont compris que le poulet frit avait un bel avenir, mais uniquement si celui-ci était de qualité, fait dans les règles de l’art et en y apportant une touche originale et une grande variété de saveurs, d’épices et de textures.

Du poulet frit, oui, mais uniquement s’il est bon, voire très bon, comme celui préparé par les restaurants recommandés ici.

Il y a plusieurs raisons qui expliquent la nouvelle grande popularité du poulet frit. Premièrement, celui-ci est généralement à prix raisonnable.

À la base, le coût du poulet permet une revente à prix abordable dans les restaurants. En effet, contrairement au prix du bœuf, le prix du poulet dans le commerce augmente plus doucement chaque année, ce qui permet au consommateur d’en manger plus régulièrement sans se ruiner.

Ensuite, il est possible de préparer du poulet frit de plusieurs façons, ce qui rend les expériences gustatives tout aussi agréables que diversifiées.

La troisième raison, c’est la satisfaction des consommateurs pour le goût du poulet lui-même, particulièrement chez les enfants et les jeunes adultes. Une autre considération en est une de santé. Les adultes consomment de moins en moins de viande rouge et orientent davantage leur consommation vers la viande blanche : la volaille, le poulet et le dindon, le canard, la pintade...

Finalement, l’autre facteur qui nous amène à prendre beaucoup de plaisir dans la dégustation d’un bon poulet frit, c’est son côté croustillant. Il n’y a rien de pire que de manger du poulet frit à la panure toute ramollie, fade, sans saveur et quand, en plus, le gras de la friture prend toute la place ou que la chair est sèche et dure.

Conseils pour un bon poulet frit

Comme c’est tout un défi de bien l’apprêter à la maison, voici quelques recommandations qui vous aideront à le cuisiner vous-même, ou bien à distinguer le bon poulet frit du moins bon à votre prochaine visite au restaurant.

  • Les morceaux de poulet peuvent être marinés quelques heures pour que leur chair devienne très savoureuse.
  • Le saumurage du poulet permet d’obtenir une chair très tendre (eau et sel). Certains le font avec du babeurre ou même du lait avec du jus de citron. La fermentation naturelle du babeurre ou le lait/citron rend la viande plus tendre.
  • Pour que le poulet frit soit encore plus croustillant, il est important d’ajouter quelques ingrédients à votre préparation (céréales, panko, farine moulue grossièrement).
  • Pour les végétariens, les champignons, comme les petites grappes de pleurotes, utilisées entre autres par le spécialiste de la cuisine végétarienne, Jean-Philippe Cyr, peuvent être utilisés pour remplacer le poulet frit, et le résultat est très satisfaisant. Des produits comme le seitan peuvent également représenter une belle alternative.
  • Les morceaux de viande à privilégier : les hauts de cuisse et pilon de poulet, avec ou sans peau ou même les ailes. (Personnellement, je constate que les morceaux de poitrine de poulet sont souvent trop secs, à moins que ceux-ci soient passés d’abord en marinade, au saumurage, ou les deux.)
  • Je recommande aussi que le poulet ne soit pas surgelé avant la préparation. Un poulet frais est toujours la meilleure option afin que le goût ne soit pas fade et que la texture ne soit pas caoutchouteuse.
  • Pour la cuisson, comme pour les frites de style belge et comme le font les Japonais avec leur fameux poulet karaage préalablement marinés dans du saké et sauce soya, il est recommandé de cuire les morceaux de poulet en deux cuissons (en deux fois).
  • La friture idéale se fera dans de l’huile de canola ou d’arachide.
  • Je recommande également de frire le poulet dans une casserole à haut rebord pour éviter les débordements, dans une friteuse traditionnelle, une friteuse par compression ou une friteuse à air chaud. Un four bien chaud peut aussi faire l’affaire.
  • Attention de ne pas mettre tous les morceaux en même temps dans la friture, cela peut créer de grosses bulles d’ébullition, ce qui peut rapidement devenir dangereux. Soyez prudent!
  • Un thermomètre est recommandé. La température interne de la viande doit être entre 165/185 degrés Fahrenheit afin d’éviter tout problème de contamination à la salmonelle.
  • Des épices et aromates peuvent être régulièrement utilisés, selon son goût : gingembre en poudre ou fraîchement râpé, poivre, sel, sel de céleri, poivre de Cayenne ou différents piments forts en poudre, doux, séchés, fumés... Poudre d’oignon ou oignon frais finement haché. Poudre d’ail ou ail fraîchement haché. Échalote finement hachée. Soya. Curcuma. Paprika fumé ou non...
  • Je voudrais ajouter quelques éléments qui ajoutent beaucoup à cette savoureuse préparation culinaire. Le sel, évidemment, il ne faut pas en mettre trop, mais l’oublier donnera bien des déceptions au moment de la dégustation. J’aime ajouter des zestes d’agrumes, citron vert ou jaune dans la panure, afin d’apporter de la fraîcheur. On passe ainsi du piquant au rafraîchissant.
  • Pour les sauces d’accompagnement, une simple mayonnaise parfumée donne bien de la satisfaction, comme la mayonnaise épicée de la marque sushi. On peut aussi ajouter à la mayonnaise de la sauce hoisin, un peu de sauce teriyaki, BBQ, de la sauce tomate épicée, de la purée de poivrons rouges... Sinon, il y a beaucoup d’options proposées dans les différentes épiceries de sauces toutes prêtes.
  • On accompagne généralement le poulet frit, surtout dans la formule nord-américaine, avec de la salade de chou, crémeuse ou non, à votre goût. Là encore, le mariage poulet frit et salade de chou croquante est un bon duo, mais certains ne peuvent pas se passer de frites, de sauce BBQ ou même d’une poutine avec du pop-corn de poulet frit par-dessus. Je vous recommande cette dernière option, c’est un peu cochon, mais c’est bon...

Enfin, si vous ne voulez pas faire le poulet frit vous-même, ce que je comprends parfaitement, voici quelques adresses que je vous recommande. 

Les bonnes adresses de poulet frit 

Rubie’s

Fried chicken and French fries
Photo tirée de Facebook/Rubie's

Hakim Chajar est le chef propriétaire du restaurant Miel. Pendant la pandémie, il a également développé l’offre de spécialité de poulet frit sans gluten. Une adresse à Montréal et une nouvellement à Longueuil.

Informations : rubiesmtl.com


Mon Petit Poulet

Fried chicken and French fries
Photo tirée de Facebook/Mon Petit Poulet

Poulet de qualité, ambiance fort sympathique, préparation artisanale et responsable. Sauce d’accompagnement réputée pour être la meilleure de Montréal.

Informations : monpetitpoulet.ca 


Le Coq Frit

Fried chicken and French fries
Photo tirée de Facebook/Le Coq Frit

Trois adresses, bientôt quatre, avec un ajout dans Saint-Henri à Montréal, pour ce poulet frit qui comble les amateurs de bouchées très croustillantes, accompagné de mayo épicée, moutarde au miel ou sauce BBQ.

Informations : lecoqfrit.com


Paradis BBQ

Fried chicken and French fries
Photo tirée de Facebook/Paradis BBQ

Tout est dit ou presque dans le nom de ce sympathique resto familial. Poulet frit ou BBQ, fait avec respect et amour, comme au paradis.

Informations : paradisbbq.com


Roch le Coq

Fried chicken and French fries
Photo Xavier Havitov

Du poulet frit fait avec du poulet de grande qualité. Une gang d’amis chefs qui ne se prennent pas au sérieux, mais qui font les choses très sérieusement. Deux adresses, dont une spectaculaire, dans Chabanel, qui vient tout juste d’ouvrir, c’est vraiment top.

Informations : rochlecoq.com

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.