/finance
Navigation

Côte-Nord: La station de ski Gallix cherche à réparer son remonte-pente

Côte-Nord: La station de ski Gallix cherche à réparer son remonte-pente
Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

Coup d'oeil sur cet article

La station de ski Gallix cherche à amasser près de 1,1 million $ pour la réparation de son remonte-pente. 

• À lire aussi: Station de ski Gallix: des activités de glisse sans remonte-pente

L’automne dernier, le débordement d’un ruisseau au bas des pistes de ski provoquait l’affaissement du seul remonte-pente de la station de ski. Les dégâts étaient si considérables qu’il n’a pas été possible de le réparer pour la présente saison, d’autant plus que l’organisme sans but lucratif n’a pas les fonds nécessaires. Le coût total de la réparation serait évalué à 2,6 millions $, selon la station. 

Les assurances de la station vont couvrir une partie des frais en versant 1,5 million $. Le reste du financement doit provenir du milieu. 

Une campagne de levée de fond qui se poursuivra jusqu’à la fin avril a été lancée vendredi. Le but est d’amorcer des travaux dès le mois de mai. D’ailleurs, un contrat d’un peu moins de 550 000 $ a été octroyé la semaine dernière pour l’installation d’un ponceau de douze pieds de diamètre pour remplacer les trois qui ont été endommagés l’automne dernier. 

«Avant qu’un bout de bois arrive là-dedans, bloque et fasse un embâcle... On a des chances de ne pas revoir ce genre de situation là», a indiqué à TVA Nouvelles, Loïs Babin, directeur de la station de ski Gallix. 

En juin prochain, le fournisseur du remonte-pente devrait être à l’œuvre dans la montagne pour réparer l’infrastructure et installer un nouveau câble de 1,6 km qui a été livré à Sept-Îles récemment. L’ancien câble, qui n’avait qu’une seule année d’usure, a dû être coupé après l’incident et il a été recommandé de le remplacer. Est-ce que tout sera prêt à temps pour la prochaine saison ? 

«On est tous optimiste à cet effet-là, à moins d’une catastrophe qu’on n’aurait pas prévue. À date, tout va bien, on a encore des discussions avec [le fournisseur] Doppelmayr sur divers points, les contrats, les cabanes, les choix qu’on a à faire», a répondu Loïs Babin. 

Des approches ont été faites auprès des différents paliers de gouvernements pour combler le montage financier de cet important projet si cela s’avère nécessaire. La station n’a toutefois pas de confirmation pour le moment, mais son directeur se dit sûr d’obtenir ce soutien. 

D’ici la saison prochaine, des activités de glisse sont tout de même offertes à Gallix. Un déficit d’opération est prévisible, mais la situation est loin d’être insurmontable avec cet attrait grandissant pour la station au cours des dernières années. Le nombre de membres a plus que doublé au cours des dix dernières années, atteignant près de 800. La construction d’un nouveau chalet explique en partie cette augmentation.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.