/news
Navigation

Entre 25 et 30 arrestations au pont Ambassador, le blocus levé

Coup d'oeil sur cet article

Le blocus au pont Ambassador, à Windsor, a finalement été levé pour de bon, dimanche, tandis qu'une douzaine de manifestants ont été arrêtés.

• À lire aussi: Le «convoi de la liberté» dévastateur pour l'image de Justin Trudeau

• À lire aussi: «Convoi de la liberté»: le bordel se poursuit à Ottawa comme si de rien n’était

• À lire aussi: [VIDÉO] Pont Ambassador: c’est toujours l’impasse au blocus de Windsor

Dès 8 h, des policiers sont arrivés en grand nombre sur les lieux du blocus et ont discuté avec les manifestants, menant au départ d'une dizaine de véhicules, incluant quelques camions.

Les derniers irréductibles, eux, se sont fait passer les menottes et feront face à des accusations de méfait. En tout, 12 personnes ont été arrêtées et une dizaine de véhicules ont été saisis, a précisé la police en faisant le bilan de cette opération.

Cependant, malgré le démantèlement du blocus, la police avait toujours maille à partir en après-midi avec un autre groupe de manifestants, réunis plus loin sur la route Huron Church dans le stationnement d'une station-service qui servait de second camp de manifestation depuis le début du blocus, lundi dernier.

Tout au long de l'après-midi, les policiers et les manifestants se sont toisés, la police s'assurant en avançant en ligne compacte de temps à autre que les militants anti-mesures sanitaires ne retournent pas sur la route. Ce petit jeu a d'ailleurs mené à d'autres arrestations, alors que la police a confirmé dans un point de presse avoir procédé à l’arrestation de 25 à 30 individus. Les autorités continuent de faire respecter la loi sur les routes Techumseh et Huron Church malgré les intempéries.

«Aujourd'hui, notre crise nationale au pont Ambassador s'est terminée. Le poste-frontière va rouvrir lorsqu'il sera sécuritaire de le faire», s'est réjoui le maire de Windsor, Drew Dilkens, en remerciant ses concitoyens pour leur patience.

Ce faisant, l'Agence des services frontaliers du Canada n'avait toujours pas procédé à la réouverture du point d'entrée du pont Ambassador en après-midi.

«Le Canada est un pays qui respecte la liberté d'expression, mais nous devons aussi respecter la loi», a-t-il ajouté.

Infrastructure névralgique, le pont Ambassador est un lien commercial essentiel entre le Canada et les États-Unis dont dépendent de nombreuses entreprises des deux côtés de la frontière.

Les appels s'étaient multipliés au cours des derniers jours, principalement dans le milieu des affaires, pour réclamer une résolution rapide du conflit. Le tout avait culminé avec un appel entre le président américain Joe Biden et le premier ministre Justin Trudeau pour discuter de cet enjeu vendredi.

La Maison-Blanche, de son côté, a réagi dimanche en félicitant le gouvernement canadien pour son intervention afin de démanteler le blocus.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.