/finance
Navigation

Science: un contrat de 30 M$ pour ABB à Québec

Dix satellites comme celui-ci seront envoyés dans l’espace par la société canadienne  EarthDaily Analytics à partir de 2023.
Courtoisie Dix satellites comme celui-ci seront envoyés dans l’espace par la société canadienne EarthDaily Analytics à partir de 2023.

Coup d'oeil sur cet article

L’usine ABB de Québec a obtenu un contrat de 30 M$ de la société canadienne EarthDaily Analytics (EDA) pour développer des équipements chargés de prendre des images de haute définition à partir de dix satellites qui feront le tour de la Terre.  

Une fois déployée sur le réseau de satellites, la technologie d’ABB capturera en continu des images des masses terrestres et des grandes zones maritimes de la planète. Les satellites seront lancés à partir de 2023. 

«Ce projet marque une étape importante non seulement pour notre technologie, mais aussi pour notre stratégie de diversification axée sur le secteur spatial privé», a réagi Marc Corriveau, directeur général de l’unité d’affaires Mesure et analyse d’ABB, à Québec, spécialisée dans la fabrication de matériel optique spatial.  

Les renseignements recueillis, grâce aux images de haute qualité dans 22 bandes spectrales, pourront aider à soutenir des mesures de protection de l’environnement, dont la conservation et la gestion durable des ressources.  

À partir des données prélevées, il sera possible, par exemple, de suivre la progression des algues bleues dans les lacs, de prédire les trajectoires de feux de forêt, de suivre l’état de santé des cultures. Tout ça, du haut des airs. Ces données seront accessibles aux scientifiques, aux gouvernements, aux municipalités, aux entreprises et à d’autres organisations.  

«Cela va donner de l’information sur tout ce qui se passe à la surface de la Terre», a dit Frédéric Grandmont, Ph. D., Ing., gestionnaire du développement technologique et des affaires pour l’industrie spatiale chez ABB. 

L’usine ABB est située dans l’Espace d’innovation Michelet, à Québec. Environ 80 postes sont à pourvoir actuellement.
courtoisie
L’usine ABB est située dans l’Espace d’innovation Michelet, à Québec. Environ 80 postes sont à pourvoir actuellement.

Évolution rapide

L’apparition de compagnies privées, qui occupent de plus en plus de parts de marché dans le domaine spatial, a contribué à la démocratisation de l’espace, dit-il.  

«Il y a un marché privé qui s’ouvre. Ça, c’est nouveau. Comme SpaceX qui envoie du monde dans l’espace pour faire du tourisme. Pour nous, c’est un virage marquant, car on a toujours fait des contrats pour les agences spatiales», souligne M. Grandmont.  

Depuis que des entreprises privées envoient des fusées dans l’espace, les possibilités d’affaires sont infinies.  

Dans le cadre de ce projet, ABB collaborera avec Xiphos Systems Corporation, sur les composantes électroniques de traitement de données hautes performances en vol, ainsi qu’avec Loft Orbital, le fournisseur de services d’infrastructure spatiale du système EarthDaily Constellation.  

Avec un carnet de commandes bien rempli, environ 80 postes sont à pourvoir à l’usine ABB de Québec. On cherche à pourvoir plusieurs postes spécialisés, mais aussi on recherche des employés de production.  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.