/sports/huntfish
Navigation

Dernière fin de semaine de pêche aux chenaux à Sainte-Anne-de-la-Pérade

Dernière fin de semaine de pêche aux chenaux à Sainte-Anne-de-la-Pérade

Coup d'oeil sur cet article

Il ne reste plus qu'une fin de semaine aux pêcheurs pour taquiner les petits poissons des chenaux à Sainte-Anne-de-la-Pérade, en Mauricie, et la saison n'aura pas été sans défis, bien que les pourvoyeurs dressent un bilan très positif.

La 84e édition est plus que satisfaisante pour les propriétaires de centres de pêche. Les familles sont nombreuses depuis l'ouverture. Les conditions météo sont aussi idéales depuis le 26 décembre.

«On a 16 pourvoiries et on a 360 chalets installés, donc pour nous, c’est quasi une saison normale», a assuré le président de l’Association des pourvoyeurs de la rivière Sainte-Anne, Steve Massicotte. Il estime l'épaisseur de la glace à un généreux 42 pouces.

«On a une saison parfaite côté température. On a eu un hiver incroyable. On a pu commencer le 26 décembre jusqu’à la fin», a ajouté la copropriétaire du centre de pêche Mario Leduc, Lyn Savard.

Les pourvoyeurs ont dû s'adapter aux différentes mesures sanitaires tout au long des activités. Le nombre de bulles acceptées, de personnes par chalet et le couvre-feu ont souvent chamboulé l'organisation. Au moins, la saison se termine en force pour M. Massicotte, puisque la limite de visiteurs est levée.

Devant l'incertitude des contraintes sanitaires, le propriétaire de Claude Devault et fils a choisi de ne pas installer ses plus gros chalets, qui peuvent contenir près de 30 personnes.

«Le couvre-feu a été levé le 17 janvier et je me disais, je les installe-tu, je les installe pas? Mais l’année prochaine, croyez-moi que je vais les installer», s’est exclamé le propriétaire, Claude Devault.

L'an dernier, Marchand et fils n'a pas mis sur la glace sa soixantaine de cabanes. La mauvaise température avait écourté la saison de presque un mois. Au grand bonheur des habitués, elles sont toutes de retour cette année.

«On était vraiment contents de pouvoir revenir pratiquer notre activité, notre tradition familiale!»

Les activités attirent aussi le regard de quelques touristes curieux. Un groupe de motoneigistes français a fait le détour jusqu'à la rivière Sainte-Anne pour voir les cabanes sur glace.

Les familles seront encore nombreuses pour la dernière fin de semaine d'activités. Presque tous les chalets sont réservés.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.